CONSTRUCTION. Le ministère de la Transition écologique a rendu publics les chiffres de la construction de logements et de locaux à fin septembre 2021. Entre les autorisations de construction et les mises en chantier, des augmentations sont à noter de toute part.

Une hausse continue pour les autorisations de construction. Après avoir enregistré une augmentation de 0,4%, les logements autorisés continuent légèrement de croître, avec +1,3% entre les mois de juillet et septembre 2021, selon les derniers chiffres du ministère de la Transition écologique publiés ce 29 octobre. C'est une augmentation de +3,8% par rapport à la moyenne des douze mois précédant la crise sanitaire (mars 2019 à février 2020). 464.000 logements ont ainsi été autorisés à la construction entre octobre 2020 et septembre 2021. C'est 15,6% de plus qu'au cours des douze mois précédents.

 

Les chiffres des logements commencés enflent (+1,6%) au cours des trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents, et reculent de 0,1% par rapport aux douze mois précédant le premier confinement. Au total, 83.400 logements ont commencé à être construits dans l'Hexagone entre juillet et septembre. 126.900 permis ont été délivrés pour de futurs logements.

 

Plus de mises en chantier

 

Dans le détail, les logements individuels autorisés connaissent une meilleure progression (+2%) que les collectifs (+0,8%) au cours des trois derniers mois. Sur l'année, les autorisations de logements individuels ont progressé de 24,3%, avec 40.600 logements. "Les logements individuels purs (+26,6%) ont davantage augmenté que les logements individuels groupés (+18,2%)", précise le ministère, dans un communiqué. A contrario, davantage d'habitations collectives, y compris en résidence, ont été commencées (+2,1%), que d'individuelles (0,8%).

 

Les mises en chantier de logements ont été supérieures durant le troisième trimestre 2021 (+3,9%) en comparaison avec la moyenne des douze mois précédant le premier confinement. Le monde de la construction reprend ainsi une activité similaire à celle d'avant-crise. Entre octobre 2020 et septembre 2021, 387.600 logements ont été mis en chantier, soit +8,2% par rapport aux douze mois précédents. "Ces progressions s'expliquent en partie par le fait que la période antérieure de comparaison (octobre 2019 à septembre 2020) inclut le premier confinement, où les autorisations ont fortement reculé et de nombreux chantiers n'ont pas pu démarrer du fait des contraintes sanitaires", tempère toutefois le gouvernement. Sur les douze derniers mois, les mises en chantier de logements collectifs ou en résidence ont gonflé de 7%. Ce sont surtout les logements en résidence qui se sont envolés (+25%, contre +4,2% pour les logements collectifs ordinaires).

 

Quant à la construction de locaux non résidentiels, les enregistrements d'autorisations augmentent de 8,9% par rapport au troisième trimestre de l'année 2020, avec 11 millions de m². Toujours sur la même période, les mises en chantier bondissent aussi, de 7,2%, avec 6,4 millions de m². Enfin, les autorisations de locaux non résidentiels enregistrés entre octobre 2020 et septembre 2021 s'élèvent à 37,3 millions de m² (+4,8% par rapport aux douze mois précédents).

actionclactionfp