CONJONCTURE. Les chiffres de la construction de logements à fin novembre montrent une amélioration en termes d'autorisations, qui laissent présager un redressement des mises en chantiers. Celles-ci ne se manifestent toutefois pas pour l'instant.


Pas encore tout-à-fait un rebond, mais une amélioration qui laisse présager un redressement. Les chiffres officiels de la construction de logements, rendus publics fin décembre, font état d'une amélioration de la situation pour la fin d'année 2020 et le début de 2021. De septembre à novembre, les autorisations de logements se sont ainsi "nettement redressées" (+18,7%) par rapport à la période de juin à août, selon le service des statistiques du gouvernement. Sur l'ensemble des trois mois, le nombre de logements autorisés est toutefois resté inférieur de 10,9% à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement, et de 4,6% à la moyenne des douze mois précédents.

 

Sur les trois mois de la rentrée, les logements commencés sont eux en repli de 8,6% par rapport aux trois mois précédents. Toutefois, cette période de juin à août avait connu un nombre particulièrement élevé d'ouvertures de chantier (+6,1% par rapport à la moyenne de décembre 2019 à février 2020), explique le service statistique. Ainsi, les logements commencés de septembre à novembre sont estimés à un niveau inférieur de 3,1 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement, et de 0,3 % à la moyenne des douze mois précédents.

 

"Nette accélération" des autorisations en novembre

 

Il vous reste 71% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp