CONJONCTURE. Après deux années de croissance, la vente de maisons neuves s'est essoufflée fin 2017 et les perspectives pour 2018 sont incertaines, a annoncé ce jeudi LCA-FFB. Pour la promotion immobilière, la tendance semble la même.

Serait-ce la fin d'une période faste pour les constructeurs de maisons individuelles ? Après deux année de croissance exceptionnelle (+13,7 % en 2015, puis +19,5 % en 2016), les ventes se maisons individuelles se sont essoufflées en fin d'année 2017, ont annoncé les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du Bâtiment (LCA-FFB) ce jeudi 8 février 2018. Pour la fédération cela s'explique par les « hésitations des ménages et aux perspectives de réformes des aide au logement neuf ». Pour autant, le bilan n'est pas alarmant puisque le taux d'augmentation annuel est resté positif (+1%). Et ce même si les ventes de maisons individuelles en secteur diffus sont en deçà (135.000 unités) des prévisions à mi-parcours (140.000). A titre de comparaison, en 2016, il y avait eu 133.600 unités.

 

Toutefois, LCA-FFB redoute que les ventes de maisons individuelles baissent de "8 à 10%" en 2018, en dépit de conditions de crédit favorables (1,65% prévu fin 2018) et du fait d'un moindre soutien public à l'accession en zones rurales et périurbaines. Car, selon la fédération, pour 2018, "l'activité commerciale reste incertaine". Elle précise que « du point de vue de la production de maisons et du chiffre d'affaires, le premier semestre 2018 affichera de bonnes performances. Une inflexion négative se manifestera dans la seconde partie de l'année 2018 ». Les professionnels se montrent aussi inquiets pour l'activité de production en 2019. Et « pour corriger le recul des ventes et des chantiers anticipé en 2018 et 2019 », ils plaident « pour le rétablissement de l'APL Accession dans le cadre de la future loi logement (ELAN), comme l'avait suggéré le Ministre de l'Action et des Comptes Publics, Gérald Darmanin ».

 

Promotion immobilière : baisse des mises en ventes fin 2017

 

Du côté de la promotion immobilière, elle aussi affichera un taux de croissance positif en 2017 grâce à un très bon début d'année. Mais comme pour la maison individuelle, la fin d'année a été moins bonne avec une baisse des permis de construire en collectif.
Si fin septembre 2017, « les réservations à la vente de l'ensemble des logements neufs des promoteurs ont progressé de 9,5 % sur un an, soit 129 043 unités, en revanche au « troisième trimestre 2017 (par rapport au troisième trimestre 2016), les réservations à la vente affichent un recul de 0,4 %, tandis que les mises en vente chutent de 11,4 % », révèle la fédération.

actionclactionfp