SANTE. L'Institut national de recherche et de sécurité a publié un nouveau dossier sur le harcèlement sexuel et les agissements sexistes au travail. Valérie Langevin, psychologue du travail et experte d'assistance conseil au sein de l'institut, décrypte pour Batiactu les risques liés à ce type de comportements et les moyens de les éviter .


"Le harcèlement sexuel et les agissements sexistes sont parfois banalisés, voire favorisés par certaines organisations de travail." C'est ce qu'affirme l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), qui publie un nouveau dossier en ligne sur le sujet. L'association appelle les employeurs à rester vigilants et à agir pour que les propos, faits et violences sexistes et sexuelles cessent au travail. Ce dossier vise à prévenir et à protéger les salariés français du harcèlement, qui touche tous les secteurs d'activité. En 2016, 0,7% des salariés ont fait l'objet de propositions à caractère sexuel de façon insistante au cours des 12 mois précédents, selon une enquête de la direction de l'animation de la recherche, des Études et des Statistiques (Dares). À cela s'ajoutent les 2,8% des salariés qui ont été victimes de propos obscènes ou dégradants. Les femmes y sont plus exposées que les hommes.

 

"Certaines organisations de travail peuvent favoriser le harcèlement sexuel"

 

Le délit de harcèlement sexuel n'existe que depuis 30 ans en France. Le Parlement l'a inscrit en novembre 1992 dans le droit. Aujourd'hui, le Code du travail définit deux types de harcèlement sexuel, la répétition de propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste, et toute forme de pression grave, même non répétée, exercée en vue d'obtenir un acte de nature sexuelle. Le harcèlement sexuel, considéré comme un délit pénal, est punissable d'une peine d'emprisonnement de trois ans maximum et de 45.000 euros d'amende.

 

"Contrairement aux agissements à connotation sexuelle, les agissements sexistes sont plus difficiles à reconnaître car ils sont souvent banalisés", avance Valérie Langevin, psychologue du travail et experte d'assistance conseil à l'INRS.
Il vous reste 72% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp