L'électricité est également couramment stockée chimiquement dans des batteries. Les recherches visant à améliorer leurs performances se poursuivent frénétiquement dans les laboratoires français. Chez NaWa Technologies, les ingénieurs planchent sur des super-condensateurs destinés au marché des transports (bus, bateaux) et des réseaux d'électricité (pour l'alimentation de secours des sites sensibles). "Nous travaillons sur les matériaux à l'échelle nanométrique pour améliorer les caractéristiques. Nous n'utilisons que du carbone et de l'aluminium, mais pas de plomb ni de lithium", dévoile Pascal Boulanger, le président de la société. "Les condensateurs se comportent comme des batteries ultra-rapides, qui séparent les ions positifs et négatifs en quelques secondes. La recharge est donc 1.000 fois plus rapide qu'une batterie classique, et les super-condensateurs supportent des millions de cycles", poursuit-il. Les difficultés consistent maintenant à réduire le prix de cette solution miracle et d'augmenter la densité d'énergie stockée. "NaWa permet déjà de stocker cinq fois plus d'énergie dans le même volume qu'une solution classique. Nous en sommes maintenant à une phase d'industrialisation, après avoir réalisé une levée de fonds de 4 M€ en 2014", annonce le président.

 

Travaillant sur des thématiques assez proches, les scientifiques de Nanomakers, un essaimage du CEA, tentent pour leur part d'apporter un gain de densité aux anodes. "Grâce à un laser, nous séparons des atomes qui sont ensuite précisément recombinés en nanopoudre de carbure de silicium", raconte Jean-François Perrin, le dirigeant de l'entreprise de Rambouillet. Le procédé développé, très rigoureux, permet d'obtenir chaque année 10 tonnes de produit très pur qui entrera dans la fabrication des batteries lithium-ion du futur. "En remplaçant l'anode en graphite par du carbure de silicium, on améliore sa capacité et on obtient une batterie plus durable, moins sensible à l'oxydation", précise-t-il. Le lancement de ces super-batteries, dix fois plus performantes, est attendu pour la fin de 2017, grâce au soutien d'un groupe… japonais. L'excellence française est donc reconnue à l'international, dans ce domaine en pleine explosion que constitue le stockage d'énergie, l'une des grandes priorités de la transition énergétique et du plan de la nouvelle France industrielle.

actioncl