Lors de la présentation des vœux d'Aéroports de Paris, le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier a confirmé que le CDG Express, projet de liaison ferroviaire directe entre Paris et l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, était bien relancé. Les travaux démarreront en 2017 pour une livraison prévue en 2023.

Confié au ministère des Transports et à Aéroports de Paris (ADP), le dossier du CDG express n'est pas encore complètement ficelé, mais les grandes lignes du projet dessinent l'architecture globale. Après la confirmation, jeudi 23 janvier, par le ministre des Transports de relancer la liaison ferroviaire directe entre Paris et l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, Aéroports de Paris et Réseau ferré de France (RFF) sont sur le point de créer une société commune dans laquelle l'État devrait aussi être présent au cours de la première phase du projet.

 

Les voeux d adp
De gauche à droite: Augustin de Romanet, PDG d'Aéroports de Paris, Yves Albarello député-maire de Claye-Souilly (Seine-et-Marne), et le ministre des Transports Christophe Cuvillier. © ADP
Des études complémentaires dévoilées cet été
"Cette nouvelle société sera chargée de mener les études complémentaires destinées à prévoir le trafic de cette ligne qui empruntera une voie du RER libérée et complétée par des infrastructures nouvelles à Paris et à Mitry-Mory (8 km de voies), nous signale une source proche du dossier. Les résultats de cette étude seront dévoilés d'ici à l'été 2014 auprès du ministère des Transports." La société sera également chargée de gérer l'ensemble du projet et d'entreprendre la construction d'après nos informations à partir de 2017.

 

Toutefois, le financement du CDG Express est loin d'être bouclé. Son coût global correspond à ce qu'ADP avait déjà détaillé au printemps 2013, c'est-à-dire, environ 1,7 milliard d'euros. Le seul point clair : l'État n'apportera aucune subvention, a-t-on appris alors qu'ADP et RFF devront se rembourser sur les recettes apportées par les billets dont le prix avoisinerait 23 ou 24 euros pour un aller. S'agissant de l'exploitation du futur CDG Express, elle pourrait être confiée à une entreprise.

actionclactionfp