DIAPORAMA. Plus qu'une cure, c'est un véritable bain de jouvence dans lequel a été trempée la piscine Molitor. Après 33 mois de chantier, elle renaît en un établissement luxueux où certains privilégiés pourront profiter non seulement de deux bassins, mais aussi d'un hôtel quatre étoiles, d'un spa, d'une salle de fitness, et d'un bar-restaurant. Batiactu vous propose une plongée dans ce nouveau lieu.

En véritable mémoire du site, Claude Weill ne cache pas ses premières impressions sur la Piscine Molitor, nouvelle génération : "C'est une belle restitution du patrimoine, mais elle est encore plus belle qu'auparavant. Elle représente tant pour moi, je m'y suis baigné quand j'étais gamin !" Une émotion palpable dans la voix de cet octogénaire, inconditionnel du lieu.

 

Et pour ne pas décevoir des témoins tels que Claude Weill, le fonds d'investissement Colony Cap et l'exploitant Accor ont mis le paquet. Car la piscine Molitor, laissée aux mains des street-artistes depuis 2011, avait réellement besoin d'être rénovée : "La dégradation était évidente, souligne Florent Richard, architecte du patrimoine au sein de l'agence Perrot/ Richard, mais ce lieu est tellement marqué, qu'il faut désormais que chacun puisse se retrouver, découvrir et se le réapproprier".

 

Préserver et restituer
C'est donc une équipe composée de Jacques Rougerie, Derbesse Delplanque et l'agence AC Perrot/F.Richard qui a travaillé sur cet ambitieux projet de réhabilitation. Et c'est donc logiquement que la restauration et la préservation ont jalonné les travaux : "Nous
équipe piscine molitor
Equipe d'architectes, de gauche à droite : Alain Derbesse, Florent Richard, et Jacques Rougerie © CG -Batiactu
pensions pouvoir garder davantage d'éléments, mais nous avons dû nous adapter au fur et mesure du projet. Le programme a évolué car les volontés des gestionnaires ont également évolué, etc. Nous avons donc été obligés de jouer sur un ajustement permanent", note Florent Richard. L'un des principes directeurs fut celui de conserver les ornements d'art déco tant que cela était possible, et sinon de reconstruire dans l'esprit d'origine, tel que l'avait imaginé Lucien Pollet en 1929. C'est le cas du bassin d'hiver de 33 mètres qui a été restitué dans son état initial, tout comme les cabines ou le restaurant, ou encore la façade jaune tango, immanquable à l'approche du site. Et tout a été mis en place en ce sens : "Nous avons créé une matériothèque pour retrouver les dimensions, les matières dans le béton abîmé et sous les couches de peinture accumulées au fil du temps", glisse Florent Richard.

 

La piscine Molitor, une sortie de luxe
Désormais, le lieu accueille un restaurant/bar, un spa, des salles de sport, 124 chambres d'hôtel quatre étoiles, et bien sûr les deux
emblématiques piscines : l'une d'été de 43 mètres et l'autre d'hiver (couverte) de 33 mètres. "Nous avons tenu à ce qu'elles disposent d'un traitement de l'eau bien spécifique à l'ozone, un procédé naturel sans chlore", précise l'architecte Jacques Rougerie, passionné par le lieu marin, et inventeur d'habitats transaquatiques. Et cerise sur le gâteau, pour bénéficier d'une vue imprenable sur la piscine d'été, le toit a été aménagé en un solarium, véritable lieu de détente. Néanmoins, pour avoir accès à tout ce luxe, il faudra débourser 180 euros pour la journée, ou faire partie des 1.000 membres privilégiés qui auront payé environ 1.200 euros de droit d'entrée et 3.000 euros pour l'abonnement annuel. Des tarifs qui font déjà grincer des dents, notamment Jack Lang, qui avait fait classer le lieu au patrimoine lorsqu'il était ministre de la Culture. "Je ne suis pas contre l'appel à des capitaux privés, (...) mais les lieux doivent être ouverts à un large public", a-t-il déclaré à l'AFP. "Je suis choqué par la mercantilisation des lieux", a-t-il indiqué. Néanmoins, les scolaires du quartier auront droit à trois demi-journées par semaine. Quant aux autres visiteurs qui n'auraient pas les moyens d'aller à la piscine Molitor, ils pourront se rabattre sur les bassins municipaux d'Auteuil et d'Henry de Montherlant.

 

Fiche technique
Exploitant : Accor
Architectes : Jacques Rougerie, Derbesse Delplanque et l'agence AC Perrot/F.Richard
Entreprise générale : Bouygues
Coût des travaux : environ 80 millions d'euros
Surface : 13.000 m2
Durée des travaux : 33 mois

 

Bibliographie...
Molitor, les piscines et la patinoire de Claude Weill, éditions Glyphe.
Molitor, ceci n'est pas une piscine, de Ludovic Roubaudi et Thomas Jorion, éditions : Archibooks.

 

actionclactionfp

Bienvenue à la piscine Molitor

piscine molitor
piscine molitor © CG -Batiactu
Située dans l'ouest parisien, la piscine Molitor a rouvert ses portes après 33 mois de chantier.

Vue sur la fçade jaune tango de la piscine Molitor

piscine molitor
piscine molitor © CG -Batiactu
La mairie a lancé un appel à projet pour la piscine Molitor en 2007. C'est la proposition de Colony Capital qui a été retenue. Colony capital, Accor, Bouygues et quatre architectes forment l'équipe du projet.

Piscine Molitor : le bassin d'hiver

bassin d'hiver
bassin d'hiver © CG -Batiactu
Couvert par son immense verrière et encerclé par les mythiques cabines bleues, le bassin d'hiver mesure 33 mètres.

Piscine Molitor : bassin d'été

Bassin d'été
Bassin d'été © CG -Batiactu
Chauffé toute l'année à 28°, le bassin d'été est accessible aux clients des chambres et aux membres du club. Il accueillera aussi les scolaires trois matinées par semaine.

Piscine Molitor : un paysage urbain baigné d'eau

Bassin d'été
Bassin d'été © CG -Batiactu
L'architecte Jacques ROugerie a apporté sa vision sur la réhabilitation des bassins et sa conception sur un lieu de vie urbain, mais aquatique.

Vue du toit-terrasse

toit terrasse
toit terrasse © CG -Batiactu
Le toit-terrasse, œuvre du paysagiste Thierry Dalcant pour Perceptions, se pose comme un jardin suspendu d'herbes aromatiques et de fleurs. Il sera possible de manger sur le toit.

Le spa

Spa
Spa © CG -Batiactu
le spa by Clarins s'étend sur 1.700 m2, et dispose de 13 cabines dont deux suites privées de 50 m2. Egalement au programme : hammams, saunas, salle de repos, tisanerie etc.

Chambre d'hôtel

Suite junior
Suite junior © CG -Batiactu
Ici, un exemple de chambre type suite junior. C'est l'architecte d'intérieur Jean-Philippe Nuel qui a imaginé la décoration.

Chambre avec hublot

Chambre avec hublot
Chambre avec hublot © CG -Batiactu
Au total, l'hôtel dispose de 104 chambres dont 20 suites. Sept seulement ne donne pas sur la piscine.

Vue du hublot

Hublot
Hublot © CG -Batiactu
Les prix des chambres varient de 215 à 755 euros.

Le restaurant

restaurant
restaurant © CG -Batiactu
Donnant sur le bassin d'été, le restaurant est le fruit de l'imagination du chef étoilé, Yannick Alléno. Plat à partir de 25 euros. Le restaurant est ouvert à tous !