Le département du Nord se souvient avec effroi de l'incendie de la tour Mermoz, en mai 2012. Un sinistre qui avait éclaté en pleine journée et provoqué la mort d'une personne. Depuis, comme l'indique La Voix du Nord, le revêtement Alucobond, mis en cause dans la propagation verticale des flammes, a été retiré des deux autres tours du quartier qui en étaient revêtues, les tours Blériot et Guynemer. Lille Métropole Habitat, le bailleur social, confie au journal nordiste : "Nous avons fait le choix de le remplacer alors que nous n'étions pas obligés de le faire. Car, lors de la réhabilitation des tours, il y a une dizaine d'années, les matériaux étaient en conformité avec la réglementation". Des travaux qui avaient coûté 1,5 M€. La tour Mermoz, toujours vidée de ses occupants cinq ans après le sinistre, devrait normalement entrer en travaux pour être entièrement rénovée et débarrassée de ses stigmates. Un gros chantier, comportant cinq mois et demi de désamiantage et concernant les façades autant que le gros œuvre et les installations techniques (électricité et plomberie). La facture, évaluée pour l'heure à 4,5 M€, sera supportée par le bailleur social, les expertises d'assurance n'étant pas encore terminées.

actioncl