Pour améliorer la compétence en électricité des techniciens intervenant sur les installations thermiques ou frigorifiques, la Commission paritaire nationale de l'emploi a adopté deux nouveaux Contrats de Qualification Professionnelle. Détails.

La Commission paritaire nationale de l'emploi de la branche des équipements thermiques adopte deux nouveaux Contrats de Qualification Professionnelle (CQP) afin de renforcer les compétences des techniciens qui interviennent sur les parties électriques des installations thermiques, hydrauliques et frigorifiques. Il s'agit des CQP "Electrothermique" et "Electro-frigorifique".

 

La Fédération des services énergie environnement (Fedene) déclare : "Cette avancée en matière de formation, offre la possibilité aux salariés de faire connaître leurs compétences acquises dans ce domaine". Pour les entreprises, ces deux certificats permettront de "maintenir la qualité des prestations" et d'assurer "un niveau de technologie maximum, notamment dans le cadre de la mise en œuvre des Contrats de Performance Energétique".


140 heures de formation à suivre

 

Les CQP sont des titres, reconnus par la convention collective ou l'accord de branche. Initiés à la demande du salarié ou de son employeur, ils permettent de faire reconnaître des savoir-faire spécifiques et certifient des compétences acquises. Ils pallient à l'absence de diplômes ou de titres et font évoluer les métiers. Les deux nouveaux CQP reconnus sont positionnés au niveau 4 de la grille de classification de la convention collective des équipements thermiques. Environ 140 heures de formation sont prévues, dispensées dans le cadre d'un contrat de professionnalisation, de la formation continue ou d'un congé de validation des acquis de l'expérience (VAE). Ils viennent compléter deux autres CQP déjà existants dans la branche : "Agent d'exploitation" et "Technicien en efficacité énergétique".

actionclactionfp