ARTIFICIALISATION DES SOLS. Alors que les épisodes d'inondation se multiplient, l'eurodéputé dénonce des "systèmes très urbanisés, très bétonnés" et réclame "un moratoire sur les zones commerciales".

Interrogé ce 26 janvier 2018 sur les inondations et la crue de la Seine, l'eurodéputé a dénoncé "des systèmes très urbanisés, très bétonnés, très artificialisés" qui amplifient les crues et leurs conséquences. Sur FranceInfo, il a donc réclamé "un moratoire sur les zones commerciales périphériques" estimant qu'avec ces projets "on participe de ces drames plutôt que de commencer à les résoudre". Selon lui, leur effet est aussi néfaste sur le commerce en centre-ville, mais également sur la diminution des terres agricoles qui servent à mieux absorber les crues des fleuves et rivières. "On est en train de faire crever tous nos centres-villes, tous nos commerçants au centre des villes, il faut arrêter de faire des grandes surfaces en périphérie", a-t-il expliqué.

 

Il a ajouté : "On ne peut pas lier directement" chaque événement climatique extrême au dérèglement climatique "mais il est évident que ces hivers plus doux, plus humides, beaucoup plus pluvieux, c'est ce que nous donnent les scenarii climatiques". "C'est le réchauffement climatique et plus il va s'accélérer, plus on va avoir des hivers pluvieux et donc plus on va avoir de crues, notamment dans des systèmes qui ont été très urbanisés, très bétonnés, très artificialisés". "On s'interroge sur la façon dont on a urbanisé notre pays, on a aménagé notre pays, on a très souvent voulu le faire sans regarder la nature ou parfois contre la nature", a-t-il dénoncé.

 

L'élu écologiste a également pointé une "agriculture très intensive" qui "au fil des années" a fait que "certaines terres ressemblent plus à du béton qu'à des éponges", ainsi que l'oubli de "la mémoire" dans les plans d'aménagement des villes. "Il est évident que l'adaptation au dérèglement climatique aujourd'hui ne fait pas l'objet d'une politique aussi forte, ou en tout cas d'un débat aussi fort, que la question de la réduction des émissions de gaz à effet de serre", a-t-il noté.

actionclactionfp