ENVIRONNEMENT. Le gazier français, GRDF, et l'organisation de défense de l'environnement, WWF France, ont conclu un partenariat d'un an. L'objectif de cet accord est de définir les conditions d'un développement durable du biométhane en France.

GRDF et WWF France s'engagent pour développer le biométhane. Le gazier français et l'organisation de défense de l'environnement ont conclu un partenariat d'un an, renouvelable pour une durée de trois ans, pour "définir les conditions de développement durable du gaz renouvelable en France", précisent les deux acteurs dans un communiqué commun. En premier lieu, ils encourageront les producteurs agricoles à utiliser des pratiques susceptibles de fournir les matières organiques nécessaires à la méthanisation. Pour rappel, le gaz renouvelable est produit à partir de résidus et de déchets agricoles, urbains ou issus de l'industrie agroalimentaire. Il s'agirait ensuite d'utiliser l'énergie produite comme chauffage, carburant ou fertilisant naturel et permettre aux agriculteurs d'avoir un complément de revenus.

 

Pour arriver à cela, GRDF et WWF France souhaitent développer de nouvelles solutions de financement "qui réduisent les risques pour les organismes de prêt ou les investisseurs, afin d'orienter des fonds vers cette nouvelle filière", indiquent-ils. Le biométhane est une alternative aux énergies fossiles dans le mix énergétique français. En effet, lorsqu'il est utilisé comme carburant, jusqu'à 90 % des émissions d'oxyde d'azote et presque toutes les émissions de soufre et de particules fines sont éliminées, précisent les deux acteurs. Ils expliquent aussi que leur "partenariat s'attachera à favoriser le développement du gaz renouvelable dans les stratégies énergétiques territoriales afin de contribuer à l'ancrage de l'économie circulaire au cœur des territoires". De plus, GRDF et WWF France veulent élaborer des campagnes de communication pour valoriser le biométhane auprès des citoyens.

actionclactionfp