SUPER-METRO. La Société du Grand Paris a annoncé le futur lancement d'un programme d'obligations vertes pour financer le Grand Paris Express. Pouvant aller jusqu'à 5 Mrds €, ces dernières seront commercialisées par des banques et agiront à moyen terme.

"On a franchi une nouvelle étape dans la mise en place du modèle de financement de la Société du Grand Paris (SGP)", a expliqué Etienne Oberthur, responsable financement et trésorerie de la SGP. L'organisme a annoncé le jeudi 9 août 2018 le lancement d'un programme d'obligations vertes pour financer le Grand Paris Express, futur métro faisant le tour de la capitale. "On a reçu le visa de l'Autorité des marchés financiers (AMF) le 19 juillet dernier sur notre programme Euro Medium Term Notes (EMTN) d'un plafond de 5 Mrds €", a précisé Etienne Oberthur.

 

Ces obligations vertes "à moyen terme flexibles" concernent les emprunts émis par une entreprise auprès d'investisseurs pour financer la transition écologique, notamment les infrastructures. Elles se distinguent des obligations classiques par la remise de rapports détaillés sur les engagements financés et leur caractère écologique. Les obligations vertes devraient être commercialisées par des banques (Barclays, BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, HSBC, Natixis et Société Générale Corporate & Investment Banking) à partir du quatrième trimestre 2018. Pour rappel, le Grand Paris Express est un métro de 200 kilomètres qui doit être construit d'ici 2030. Le budget initial a depuis longtemps explosé et atteint désormais 35 Mrds €.

actionclactionfp