Sur les deux dernières années, 77% des chefs d'entreprise du bâtiment déclarent avoir participé à au moins une action de formation mais celles dédiées à la sécurité (23%) sont loin derrière les formations à l'efficacité énergétique (72%) ou aux métiers (46%), révèle une étude de la Capeb-CNATP-Iris-ST et OPPBTP.

Dans une étude dévoilée ce mercredi 24 février, communément, par la Capeb, la Chambre nationale de l'artisanat, des travaux publics et paysagistes (CNATP), l'Institut de recherche et d'innovation sur la santé et la sécurité au travail (IRIS-ST) et l'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP), pour 68% des personnes interrogées, la formation se lit en premier lieu comme une figure imposée.

 

"Ce constat s'explique en partie par le nombre croissant des formations obligatoires ces dernières années, et par la responsabilité qui pèse sur le chef d'entreprise vis-à-vis de la formation de ses salariés", explique l'étude. Elles sont ainsi un moyen de maintenir et développer ses compétences - qu'il s'agisse de faire face aux évolutions techniques et de se conformer aux normes - pour 63% des mêmes personnes interrogées- ou d'accroitre ou maintenir la compétitivité des entreprises (39%).

Les formations à la sécurité sont loin derrière celles à l'efficacité énergétique

Autres chiffres à retenir : sur les deux dernières années, 77% des chefs d'entreprise questionnés déclarent avoir participé à au moins une action de formation mais les formations à la sécurité (23%) sont loin derrière les formations à l'efficacité énergétique (72%) ou aux métiers (46%), détaille l'étude. En revanche, les chefs d'entreprise privilégient davantage les formations à la sécurité pour leurs salariés que pour eux-mêmes.

 

Sur les deux dernières années également, 60% des salariés du bâtiment ont, en effet, participé à au moins une action de formation, dont 50% des formations à la sécurité.

 

De son côté, Patrick Liébus, président de la CAPEB et de l'IRIS-ST commente dans un communiqué : "Cette nouvelle enquête permet d'identifier très clairement les enjeux et les contraintes des chefs d'entreprise en matière de formations à la sécurité. La compétitivité des entreprises artisanales du bâtiment ne doit pas se faire au péril de la sécurité des artisans et de leurs salariés. !"

actionclactionfp