PLAN DE RÉSILIENCE. De nombreuses organisations ont réagi aux annonces effectuées par le gouvernement dans le cadre du plan de résilience économique et social. Plusieurs organisations professionnelles réagissent, dont certaines contactées par Batiactu.


Après les annonces, les réactions des acteurs. La Fédération française du bâtiment (FFB) s'est félicitée, dans un communiqué de presse diffusé le 17 mars 2022, de la présence de mesures de soutien aux entreprises du BTP dans le plan de résilience économique et sociale présenté la veille. On y trouve notamment la révision des prix des marchés, le gel des pénalités de retard ou encore l'appel à la solidarité entre les acteurs de la filière. La FFB souhaiterait toutefois voir ce plan évoluer et se renforcer dans les semaines à venir, à mesure que la situation pourrait devenir plus difficile.

 

Un "premier soulagement" pour les entreprises

 

La Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) souhaite également que les pouvoirs publics aillent plus loin, en permettant le remboursement d'une partie de la TICPE pour les véhicules professionnels, en veillant à ce qu'industriel et négoces soient impliqués dans la solidarité demandée entre les acteurs de la filière, et en instaurant un taux réduit de TVA à 5,5% pour tous les travaux de rénovation. La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) n'est pas non plus en reste de propositions, demandant un gel des prix des carburants, un allongement de la durée de remboursement des PGE, mais aussi la renégociation du prix des contrats en cours lorsqu'ils n'ont pas de clause de révision de prix ou lorsque la formule de révision prévue au marché ne permet pas la juste répercussion des surcoûts réels. "Nous sommes probablement entrés dans une ère nouvelle d'inflation qui doit changer les comportements et les pratiques contractuelles", analyse l'organisation professionnelle dans un communiqué de presse diffusé ce 17 mars. "Tous les marchés de travaux, publics comme privés, doivent désormais comporter une clause de révision de prix afin de protéger économiquement les entreprises comme les acheteurs."

 

"Nous marchons sur une seule jambe", Philippe Boussemart (groupement du Mur manteau)

 

Un secteur en particulier fait également savoir sa déception après les annonces gouvernementales, il s'agit de celui de l'isolation thermique.
Il vous reste 65% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp