APPROVISIONNEMENT. Après que le Gouvernement ait annoncé une hausse de Ma prime rénov' pour l'installation d'un équipement à énergie renouvelable ou hybride, mais dans le même temps aussi la fin de l'aide aux chaudières gaz, les professionnels du chauffage à eau chaude mettent en garde sur les conséquences de ces mesures. Ils présentent leurs propres propositions pour réduire la dépendance de la France au gaz russe dans le contexte de la guerre en Ukraine.


Lors de la présentation par le Gouvernement du plan de résilience économique et social censé limiter les conséquences du conflit en Ukraine sur l'économie et la société françaises, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé une hausse du dispositif Ma prime rénov' pour l'installation d'un équipement à énergie renouvelable ou hybride ainsi que la suppression de l'aide aux chaudières gaz, d'abord prévue au 15 avril prochain et finalement repoussée au 31 décembre 2022. Les professionnels du chauffage à eau chaude, par la voix de l'association Énergies & Avenir, mettent cependant en garde sur les conséquences de ces mesures et dévoilent leurs propres propositions pour réduire la dépendance de la France au gaz russe dans le contexte de la guerre en Ukraine.

 

 

Étendre le champ de Ma prime rénov'

 

La filière commence par saluer le choix des pouvoirs publics de recourir à l'ensemble des systèmes à eau chaude afin de garantir un bouquet énergétique diversifié : elle donne donc son satisfecit à l'augmentation de 1.000 euros de Ma prime rénov' pour des équipements plus performants et écologiques. "Cette aide bonus va dans le bon sens", note Philippe Méon, président de l'association.
Il vous reste 68% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp