Un jury a départagé le 13 janvier les trois finalistes du concours international d'idées pour le réaménagement des dépendances et la création d'une extension contemporaine de la Chartreuse de Neuville. Découvrez le verdict.

Il n'en restait plus que trois et, à l'issue d'un ultime jury ce 13 janvier 2020 - auquel Batiactu a eu l'honneur de participer - le lauréat du concours international pour le réaménagement des dépendances et la création d'une extension contemporaine de la Chartreuse de Neuville, ancien monastère fondé en 1324 et situé dans le Pas-de-Calais, est désormais connu. C'est l'équipe belgo-portugaise, porté par Charles Cossement, Marcelo Cardia et João Siopa Alves qui l'emporte, avec leur projet intitulé "De la présence du vide."

 

Ce concours, lancé en juin 2019 par l'association La Chartreuse de Neuville, en partenariat avec la Fondation Wilmotte et avec le soutien du fonds de dotation Entreprises et Cités, avait eu une première étape en novembre dernier, où trois premiers projets s'étaient distingués : tous avaient su s'imprégner de l'histoire du lieu et de son environnement, êtres innovants et, développer une approche d'économie et de sobriété écologique "propre à l'esprit des chartreux".

 

Après une présentation par les trois équipes de leur proposition, le projet belgo-portugais a été désigné vainqueur au cours d'un débat passionnant, "argumenté et partagé", comme le souligne Alexia Noyon, directrice de l'Association de la Chartreuse de Neuville.

Le pisé au cœur du projet lauréat

"De la présence du vide" s'attache à la conjugaison des matériaux pour dessiner, dans la continuité de la Chartreuse, un ensemble de vide définissant places et espaces extérieurs et des bâtiments en parfait dialogue avec la nature. Le travail des jeunes architectes sur la matérialité les a conduits notamment à choisir le pisé, "surgi de la réflexion de l'utilisation de matières locales et écologiques", comme élément premier de la conception architecturale.

 

"Quel plaisir de voir l'engouement et la profondeur de réflexion avec lesquelles ces trois équipes de jeunes architectes européens se sont saisies du projet ! Parfaitement intégrées dans le site et l'architecture existants, leurs trois propositions relient, renforcent voire transcendent l'histoire, le présent et le futur de la Chartreuse de Neuville tout en répondant aux fonctionnalités demandées, s'enthousiasme Alexia Noyon. J'ai été personnellement impressionnée par la maturité, la justesse et la sensibilité de ces trois projets." Un sentiment partagé par l'ensemble des membres du jury.

 

Une Chartreuse chargée d'histoire, mais tournée vers le monde

 

"Le projet lauréat doit désormais être soumis à l'appréciation du conseil d'administration de l'Association de la Chartreuse de Neuville, précise la Chartreuse. Les études préalables au permis de construire devraient ensuite commencer avec un objectif de démarrage des travaux début 2021."

 

Ainsi la Chartreuse continue son histoire : centre culturel de rencontres, elle est un laboratoire vivant d'innovation sociale et sociétale. Lieu d'introspection, où l'on s'arrête pour réfléchir et innover, elle est tournée résolument vers le monde. Ce nouveau projet est encore la preuve, s'il en fallait une, de son dynamisme et de celui des équipes qui l'a font vivre.

 

Retrouvez ci-dessous les deux autres projets finalistes

 

Projet "Cours Communes"
Projet concours pour l\'extension de la Chartreuse de Neuville
Projet "Cours communes", porté par l'équipe française, composée de Jérémy Germe et Chloé Thomazo, de l'agence Pseudonyme. © Fondation Wilmotte - Chartreuse de Neuville

L'équipe française, composée de Jérémy Germe et Chloé Thomazo, de l'agence Pseudonyme, a proposé une lecture très approfondie du site en articulant son projet autour de trois composantes essentielles de l'ancien monastère : les cours, les toitures et le signal (à chaque nouvelle étape de sa vie, la Chartreuse s'est vu édifier un nouveau clocher). À noter : une très belle salle de réception, offrant un point de vue inédit sur la Chartreuse.

 

Projet "Enfilade"
Projet concours pour l\'extension de la Chartreuse de Neuville
Projet par l'équipe roumaine, composée d'Andrei Theodor Ionita et Ioana Penescu. © Fondation Wilmotte - Chartreuse de Neuville

Ce projet a été porté par une équipe roumaine, composée d'Andrei Theodor Ionita et Ioana
Penescu et a concentré ses travaux sur la modestie des traits. À noter, un grand salon couloir qui fait le lien entre l'ancien et le moderne, mais en gardant l'esprit des lieux.

actionclactionfp