RÉFLEXION ARCHITECTURALE. Pendant le premier confinement, suite aux applaudissements à 20 heures, aux apéros balcons, aux soirées musicales, un trio d'architectes a eu l'idée et l'envie de réinventer la fenêtre et ses usages. Ils ont créé 60 projets originaux, ludiques et poétiques. Découverte et focus sur 5 d'entre eux.

La fenêtre s'ouvre sur de nouveaux horizons ou plutôt un nouvel horizon s'ouvre à la fenêtre à l'occasion de la nouvelle exposition du Pavillon de l'Arsenal "Scénarios futurs. Dispositifs de façade post-confinement" qui se déroule jusqu'au 7 novembre à Paris.

 

C'est suite au premier confinement que trois architectes, Cyrus Ardalan, Ophélie Dozat et Lucien Dumas, ont choisi de travailler autour de la fenêtre et de ses futurs usages en laissant complètement libre court à leur imagination. "Elle a été une réponse à l'isolement et un véritable lien lors de cette période", nous confie Cyrus Ardalan. Lucarne ouverte sur l'extérieur, elle a permis de rencontrer ses voisins, de partager un moment de communion, de faire des cours de gym, parfois même un endroit pour faire la fête… c'est à partir de ces bouts de vie que les trois concepteurs se sont livrés à un petit jeu de création. Déterminant 6 usages : se reposer, travailler, faire du sport, se faire plaisir, communiquer entre voisins, se nourrir, ils ont réfléchi à la construction de différentes greffes de façades pour trois types de bâtiments : haussmanniens, logements des faubourgs et tours nouvelles. Le tout sans se préoccuper "des normes constructives, ou PLU", admet Cyrus Ardalan.

 

Un lombricomposteur, une épicerie, une bulle apéro skype

 

"Comment s'approprier un cadre déjà tracé ? De quelles manières investir un mètre carré supplémentaire ? Quel programme ajouter à son appartement ?", voici le point de départ du workshop des trois maîtres d'oeuvre. A ces questions, les solutions dévoilées s'inscrivent comme des liens entre l'espace domestique et la vie extérieure. La fenêtre offre alors de nouvelles fonctionnalités : tour à tour, elle accueille une chaise à bascule pour se reposer, une salle à manger suspendue pour déjeuner, une bulle apéro skype pour discuter de manière virtuelle. Côté environnement et biodiversité, des habitats pour abeilles, un lombricomposteur ou encore une serre tropicale se nouent aux façades. Plus insolites encore, et sûrement plus osées, les concepteurs ont imaginé une douche extérieure et même une bulle coquine. Sans oublier l'esprit festif avec la fenêtre DJ concert !

 

Prototype échelle 1
Prototype échelle 1 © C.G/Batiactu

 


Un prototype à échelle 1

 

Si ces projets restent pour l'heure utopiques, les architectes ont tenu à réaliser un prototype à échelle 1 au cœur de l'exposition. Un petit endroit pour s'isoler apparaît en face de la verrière du pavillon de l'Arsenal, et grâce à un système de toile rétractable, il est alors possible de s'isoler. Quant à la suite de l'histoire, les architectes rêvent de donner vie à l'une de leurs idées, "créer une vraie façade vivante", s'enthousiasme Cyrus Ardalan. En attendant, les trois compères, qui ont publié un premier tome avec leurs 60 dessins, poursuivent leur travail pour voir encore d'autres portes s'ouvrir.

 

A noter que "Scénarios futurs. Dispositifs de façade post-confinement" a été lauréat de la plateforme Faire, accélérateur de projets architecturaux et urbains innovants.

 


Zoom sur 5 projets ayant retenu notre attention

actionclactionfp