Architecturalement, le cabinet DHA explique "avoir pris le parti de concevoir les extensions avec la simplicité et la qualité". Les solutions, éprouvées, font appel au béton, à l'isolation par l'extérieur et aux menuiseries aluminium, "le meilleur compromis entre maintenance et pérennité de la qualité". Le système de production de chaleur repose sur deux chaudières gaz à condensation qui alimentent des centrales d'air double flux à échangeur à roues, dont les rendements de récupération énergétique sont supérieurs à 80 %. "Les émetteurs finaux sont soit des panneaux rayonnants, soit des radiateurs à basse température", annonce le maître d'œuvre. Du côté du confort d'été, l'accent a été mis sur l'inertie des dalles béton en plafond, "qui permettra de décharger thermiquement les classes la nuit par le biais d'une ventilation mécanique nocturne". Les amphithéâtres, pour leur part, disposent d'ouvrants en parties basses et hautes, afin de bénéficier d'une ventilation naturelle. L'aspect éclairage n'a pas été oublié, avec une orientation favorisant l'utilisation de lumière extérieure, complétée par un éclairage LED régulé. "Un patio est mis en place dans le pôle Recherche pour préserver l'intimité de travail des chercheurs tout en leur donnant un accès à la lumière naturelle. Dans la majorité des locaux, les bandeaux vitrés, gages d'un apport optimal en lumière naturelle, ont été privilégiés", détaille le cabinet DHA.

actioncl