ALERTE. Le marché des certificats d'économie d'énergie (CEE) serait-il au bord de la surchauffe, du fait des exigences croissantes en matière de contrôle ? C'est l'avis d'un collectif de douze acteurs du secteur, qui ont sollicité la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Filiance, organisation professionnelle des tiers de confiance, réagit pour Batiactu.


Les délais pour déposer les demandes de certificats d'économie d'énergie (CEE) deviendraient-ils "impossibles à tenir" ? C'est en tout cas le message adressé par courrier à la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, de la part de douze acteurs majeurs du secteur (1), obligés, délégataires, organisations professionnelles.
Il vous reste 87% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp