AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Lors d'un débat au Congrès des maires, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a été interpelée par une maire sur la difficulté à mettre en place des projets d'énergie renouvelable près de sites et bâtiments classés. Un sujet qui fait débat, et un équilibre pas encore tout à fait trouvé dans le cadre du projet de loi actuellement en discussion en Parlement.


Avec le projet de loi sur l'accélération des énergies renouvelables, le Gouvernement "remettre les maires et les élus au centre de la planification énergétique, car ce sont eux qui connaissent les besoins pour alimenter les industriels de leur territoire et leurs services publics, pour faire en sorte que leurs habitants soient mieux sécurisés sur la résilience des systèmes électriques et d'énergie, et pour savoir où un projet peut être installé". C'est le message qu'était notamment venue rappeler la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, invitée à une table ronde du 104e Congrès des maires.

 

C'est un projet d'accélération pour "toutes les énergies renouvelables,
Il vous reste 78% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp