GOUVERNEMENT. La secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique a démenti ce mardi 20 août sur BFM TV et RMC les rumeurs d'une candidature à la Commission européenne en cours de formation par Ursula von der Leyen.

Emmanuelle Wargon se concentre sur ses responsabilités actuelles. Interrogée ce mardi 20 août sur BFM TV et RMC dans l'émission "Bourdin Direct" sur les rumeurs de son éventuelle candidature à la Commission européenne, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a répondu "non, ce n'est pas vrai, je ne suis pas candidate." Les rumeurs en question circulent dans le contexte de la formation de la Commission européenne par sa nouvelle présidente, Ursula von der Leyen. La France, comme l'Italie, la Belgique, la Croatie, le Portugal et la Roumanie, a jusqu'au 26 août pour désigner ses représentants à la Commission. Les noms d'Emmanuelle Wargon, de Brune Poirson, également secrétaire d'Etat à la Transition écologique, et de Florence Parly, ministre des Armées, qui possèdent toutes trois un profil politique doublé d'une expérience de dirigeante d'entreprise, sont évoqués à Bruxelles, selon l'AFP.

 

Mais Emmanuelle Wargon se dit "fière et honorée d'être à la Transition écologique, un sujet très important, qui intéresse tous les Français, et difficile car nous nous trouvons à un moment où les Français nous disent qu'il faut agir", au-delà des paroles. Agir notamment sur plusieurs secteurs, a poursuivi la secrétaire d'Etat, citant d'abord les transports puis le bâtiment, "qui représente environ 25% de nos émissions de gaz à effet de serre." A ce titre, Emmanuelle Wargon a rappelé travailler avec le ministre du Logement Julien Denormandie sur la rénovation thermique des bâtiments : "On va essayer d'améliorer tout le système, avec des aides plus simples, versées de façon plus facile, des entreprises plus fiables, des démarches moins complexes, pour que chacun puisse vraiment faire des opérations de rénovation énergétique (des logements), c'est bon pour la planète et le porte-monnaie."

 

Il s'agit là d'actions "très concrètes, très locales", a poursuivi Emmanuelle Wargon, à la différence de "la grande politique internationale", une allusion au G7 qui se tiendra en fin de semaine à Biarritz. La secrétaire d'Etat devait ainsi se rendre ce mardi matin avec la ministre Elisabeth Borne à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) sur le chantier de rénovation énergétique de la copropriété du Clos des Sansonnets, afin de s'entretenir avec ses habitants, le syndic et les entreprises sur "les freins et les solutions mises en œuvre pour rendre cette rénovation possible."

actionclactionfp