TENDANCE. Une étude de rémunération dévoile les grandes tendances du marché de l'emploi dans les différents secteurs. Zoom sur ceux de l'immobilier et de la construction.

2017 a été une très belle année pour l'immobilier et la construction. Les volumes de recrutement dans la promotion résidentielle ont été très élevés, indique l'étude de rémunération réalisée par le cabinet de recrutement Robert Walters et publiée ce 17 janvier 2018. Les rémunérations chez les promoteurs immobiliers ont d'ailleurs poursuivi leur inflation de plus de 10-15%. L'étude a également constaté une "explosion de la demande de candidats et des créations de postes" dans le secteur de la construction en particulier en production en entreprise générale BTP et en bureaux d'études. Les salaires sur ces postes ont également augmenté. En 2017, les conducteurs et directeurs de travaux ont figuré parmi les métiers les plus recherchés par les recruteurs avec un offre d'offres d'emploi en hausse de 9%.

 

Pour 2018, le cabinet de recrutement prévoit que le contexte reste favorable aux candidats "qui seront courtisés par les entreprises". Le secteur de la construction, dynamisé par les grands projets tels que le Grands Paris ou les Jeux Olympiques de 2024, aura de plus en plus de besoins sur tous les métiers de la maîtrise d'œuvre d'exécution, en conception et réalisation. Ainsi, l'étude estime que "cette croissance entrainera une pénurie des profils cadres ainsi qu'une inflation des salaires pouvant aller de 6 à 10% d'augmentation par an". Il est même prédit "une situation de plein emploi dans le secteur de la construction.

actionclactionfp