NOMINATIONS. Guillaume Leforestier, directeur de cabinet de la ministre des Transports depuis début juillet, occupera la même fonction au ministère de la Transition écologique, d'après le Journal officiel de ce vendredi 19 juillet.

Trois petits tours et puis s'en va. Jack Azoulay aura été directeur de cabinet au ministère de la Transition écologique et solidaire durant quatre jours seulement. Jusqu'alors directeur de cabinet de la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon, il avait été nommé lundi à ce poste, en remplacement de Nicole Klein, démise de ses fonctions par François de Rugy en raison de révélations de Mediapart relatives au logement social dont la préfète bénéficiait. C'était compter sans la démission, mardi, de François de Rugy, lui-même fragilisé par des révélations de Mediapart au sujet de son train de vie. Elisabeth Borne, ministre des Transports, lui a succédé mercredi, emmenant avec elle son directeur de cabinet : Guillaume Leforestier, directeur de cabinet de la ministre des Transports depuis début juillet, occupera la même fonction au ministère de la Transition écologique, d'après le Journal officiel de ce vendredi 19 juillet.

 

Agé de 41 ans, Guillaume Leforestier n'arrive pas en terrain inconnue, puisqu'il avait été directeur de cabinet de la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal en 2015 et 2016. Il sera épaulé par trois directeurs de cabinet adjoints : Jack Azoulay, qui redevient également directeur de cabinet de la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon. De la même façon, Baptiste Perrissin-Fabert aura la double casquette de directeur de cabinet de la secrétaire d'Etat Brune Poirson et de directeur de cabinet adjoint d'Elisabeth Borne. La ministre, qui cumule les portefeuilles de la Transition écologique et des Transports, aura un troisième directeur de cabinet, Stéphane Daguin, en charge des transports.

actionclactionfp