Le groupe alsacien Soprema, spécialiste des produits d'étanchéité et d'isolation thermique, s'est porté acquéreur de l'entreprise suisse Pavatex. Cette dernière produit des isolants naturels à partir de fibres de bois. Les deux entités parlent de rapprochement stratégique entre partenaires partageant une vision commune.

Deux acteurs du monde de l'isolation thermique et acoustique se rapprochent. L'entreprise suisse, Pavatex, fondée en 1932 et spécialiste des produits à base de fibres de bois, explique avoir "mené de lourds investissements pour accroître sa capacité industrielle et commerciale" et souhaitait "trouver un partenaire offrant des synergies et une vision commune". C'est désormais chose faite avec le groupe familial Soprema, plus que centenaire, qui est lui un géant de l'étanchéité et de l'isolation. Les deux entreprises annoncent un rapprochement stratégique.

 

Soprema précise vouloir développer son offre de produits "respectueux de l'environnement et basés sur des matières premières éco-sourcées", par un effort de R&D et par cette acquisition. Le groupe y a identifié un enjeu majeur dans l'industrie du bâtiment et de l'isolation en particulier : "Il est même au cœur de la problématique puisque l'on attend d'un matériau isolant, non seulement qu'il apporte une protection maximale contre les variations de températures et les nuisances sonores, mais également que sa fabrication et sa pose fassent appel à des matériaux d'origine naturelle, sans conséquence sur la santé et l'environnement". L'entreprise française précise que les produits de la gamme Pavatex viendront compléter l'offre UniverCell, un isolant en ouate de cellulose.

 

Une opportunité de développement

 

De son côté, Pavatex estime que cette opération intervient à un moment crucial et que la couverture géographique plus étendue du réseau Soprema et la présence de canaux de vente où elle n'est pas encore présente, assureront la poursuite de son développement. Il est prévu que les structures commerciales de la société helvétique sur son marché national, mais également en Allemagne, Autriche et France, soient rapidement intégrées dans l'organisation des ventes du groupe. De même, "afin de bénéficier rapidement de synergies réciproques", l'intégration des usines et des autres fonctions se fera progressivement.

 

Si Soprema est un grand groupe industriel, qui dispose de près de 6.300 collaborateurs dans une quarantaine de sites de production en Europe, Amérique du Nord et Asie, pour 2,13 Mrds € de chiffre d'affaires, Pavatex, elle, est une entreprise de taille intermédiaire, qui emploie 220 personnes et enregistre un chiffre d'affaires de 90 M€. Elle possède deux sites industriels, l'un à Cham (canton de Zoug, Suisse) et l'autre en France, à Golbey (Vosges). Ce site avait été ouvert en 2013, afin de faire face à la revalorisation du franc suisse qui renchérissait le coût de production dans l'usine historique. Cette dernière avait vu sa capacité réduite. Ce 20 mai 2016, Martin Brettenthaler a quitté ses fonctions de président-directeur général, tout en conservant un rôle de conseiller pendant une phase de transition.

actionclactionfp