INNOVATION. Aux Canaries, les astronomes vont pouvoir profiter de nuits plus noires : la ville de Puerto de la Cruz, sur la côte nord de Ténériffe, a opté pour une solution d'éclairage public LED atténuant la pollution lumineuse. Explications.

L'archipel des Canaries, situé au large du Maroc, bénéficie d'un ciel d'une clarté exceptionnelle qui a attiré les astronomes du monde entier qui y ont installé l'observatoire du Teide, sur Ténériffe, en 1964. La qualité d'observation dépendant de celle du ciel nocturne, une loi a même été votée par l'Espagne pour la préserver, exigeant que les municipalités du nord de l'île à prendre des mesures d'atténuation de leur pollution lumineuse, interdisant par exemple les lampes à vapeur de mercure ou celles émettant de la lumière blanche.

 

Des technologies optiques et électroniques combinées

 

Afin d'y répondre, la ville de Puerto de la Cruz va installer, au cours du mois d'août 2018, un système intelligent d'éclairage public Signify (ex-Philips Lighting) Astronomy-Friendly. Ce dernier est capable d'ajuster sa luminosité et utilise une technologie optique diminuant la nuisance lumineuse interférant avec les observatoires astronomiques. Paul Peeters, directeur commercial Europe de Signify, détaille : "La Voie lactée est cachée à plus d'un tiers de l'humanité, dont 60 % des Européens et 80 % des Américains. Notre éclairage public est équipé de LED ainsi que d'optiques spéciales filtrant la lumière bleue et dirigeant celle-ci vers le sol". Une solution qui semble satisfaire le maire de la ville : "Cette technologie répond aux besoins des observatoires locaux et nous aidera à réduire de 65 % notre consommation d'électricité destinée à l'éclairage public tout en nous laissant des options pour de futurs services liés à la smart-city".

 

Car le système qui compte 6.000 points lumineux sera relié à une plateforme de gestion connectée. Environ 3.000 luminaires Philips Luma et 1.500 luminaires d'éclairage urbains seront installés puis contrôlés à distance grâce à Interact. Puis 1.500 autres lampadaires existants, à vapeur de sodium, seront ensuite raccordés grâce à des kits de connexion. Enfin, un projet pilote prévoit de déployer en test une centaine de luminaires Philips SR, équipés de deux connecteurs électriques (un sur le haut et un sur le bas) compatibles avec la norme Zhaga. C'est ce volet qui s'articulera avec l'idée de services intelligents pour la ville et les administrés.

actionclactionfp