"Nous allons aussi repenser le stationnement en créant des parkings payants en sous-sol et rendre le front de neige aux piétons", précise la mairie, qui parie sur une densification mais sans toucher aux espaces naturels. Des travaux estimés à 5 millions d'euros. Quant au projet d'investissement global de transformation de la station, il s'élève à 250 millions d'euros. "C'est le prix à payer pour tout rénover", nous confie Philippe Cordon maire de Chamrousse. L'objectif étant de célébrer en janvier 2018 la première pierre à l'occasion de l'anniversaire des JO de 1968.

 

actioncl