EN IMAGES. L'Académie des Beaux-Arts a annoncé le décès de l'architecte Paul Andreu, le jeudi 12 octobre 2018, à l'âge de 80 ans. Parmi ses plus grandes réalisations une vingtaine d'aéroports, dont celui emblématique de Roissy-Charles de Gaulle, mais aussi, Nice, Bordeaux, ou encore Abou Dhabi, Jakarta et du Caire. Ces dernières années, il avait notamment beaucoup construit en Chine.

L'annonce a été faite par l'Académie des Beaux-Arts, dont il était membre depuis 1996 : l'architecte Paul Andreu est décédé ce jeudi 12 octobre 2018 à l'âge de 81 ans.

 

"Ce que je cherche dans tout projet, c'est sa cohérence interne et son intelligibilité, mais en même temps sa relation avec l'extérieur. [...] Une autre idée motrice de mon travail est celle que tout ouvrage vivant sort incomplet des mains de l'architecte et qu'il faut le confier aux éléments, à la lumière, au vent, à l'eau, pour qu'il s'achève. [...] La légèreté des structures et la transparence m'intéressent et je m'attache à régler avec beaucoup de rigueur et de vérité tous les détails de la construction. Mais le plus important pour moi c'est l'espace lui-même, sa structure, sa limite que définit la matière en s'opposant à la lumière ou en se fondant en elle", Paul Andreu sur son approche de l'architecture, cité par l'Académie des Beaux-Arts

 

Selon l'AFP, il était présent ce lundi soir lors d'un dîner au Centre Pompidou pour l'inauguration de la rétrospective de l'architecte japonais Tadao Ando que consacre Beaubourg, où il "était apparu très fatigué et frêle aux journalistes présents".

 

Né le 10 juillet 1938 à Bordeaux, il a suivi des études brillantes, à la fois artistiques et techniques, dans plusieurs grandes écoles : Polytechnique, Ponts et Chaussées, les Beaux-Arts. Ses œuvres architecturales comptent une vingtaine d'aéroports à travers le monde, dont le plus emblématique, Roissy- Charles de Gaulle et sa gare RER.

 

On lui doit également le terminal français du tunnel sous la Manche et la réalisation de la Grande Arche de la Défense (sur des dessins de Otto von Spreckelsen, lauréat du concours). De nombreux projets sont nés également à l'international, notamment en Chine, un pays qu'il affectionnait tout particulièrement, comme le Grand théâtre national de Pékin, le Complexe omnisports de Canton, le Centre des arts orientaux de Shanghai...

 

En 2004, l'effondrement du terminal E de Roissy, qui fit plusieurs morts, l'avait beaucoup affecté.

 

Il y a dix ans, explique son agence, il a commencé à écrire, "réveillant un désir très ancien étouffé par le manque de temps". Seront publiés notamment des ouvrages sur sa pratique d'architecte, comme Archi-mémoires ou encore Le roman d'un chantier sur l'Opéra de Pékin (éditions du Chêne, 2007) mais également plusieurs romans, dont le dernier, Enfin, a été publié dans la collection Blanche aux Éditions Gallimard en 2014. Son dernier ouvrage, Deux lettres à un jeune architecte, illustré par lui-même est sorti aux Editions Fata Morgana, en 2016.

 

"En 1999, Paul Andreu est sollicité pour donner une conférence sur ses idées et son travail d'architecte. Plutôt que de dresser une liste laborieuse de ses projets passés ou de se perdre dans des théories oiseuses sur l'architecture il écrit, clin d'œil à Rilke, une lettre dédiée aux jeunes architectes pleins de désirs et de questions. Seize ans plus tard, il rédige une nouvelle lettre dans la même veine. Éditées en un seul volume et accompagnées de nouveaux dessins, ces deux lettres forment un dialogue où le Paul Andreu d'aujourd'hui répond à celui d'alors." A propos de Deux lettres à un jeune architecte

 

Architecte, mais aussi peintre, dessinateur et écrivain

 

Dans le cadre de ces activités artistiques, celui qui était également dessinateur et peintre - une exposition de ses œuvres picturales a notamment eu lieu à Shanghai en 2011 - a réalisé des décors de théâtre et de ballet pour la Comédie-Française et l'Opéra, ainsi que des objets design.

 

Paul Andreu était membre de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France, de l'Association Ville et Projets, de l'Association 75021, de la Commission supérieure des Monuments historiques et de l'Institut pour la Recherche appliquée et l'Expérimentation en Génie civil, de l'Académie de l'Air et de l'Espace, de l'Académie d'Architecture.

 

L'architecte avait enfin reçu de nombreuses distinctions, dont le Grand Prix National d'Architecture (1977), le Prix Aga Khan d'Architecture (1995) ou encore, le Grand Prix du Globe de Cristal décerné par l'Académie Internationale d'Architecture (2006).

Découvrez quelques unes des ses réalisations en images dans les pages suivantes

La ministre de la Culture Françoise Nyssen réagit à la disparition de Paul Andreu

 

La ministre de la Culture Françoise Nyssen s'est exprimée suite au décès de l'architecte Paul Andreu. "Sa grande expérience dans le domaine des grandes infrastructures aéroportuaires fera rayonner l'architecture française dans le monde entier et notamment en Chine, où il a travaillé et séjourné pendant plus de vingt ans", souligne-t-elle dans un communiqué. "Avec sa disparition, l'architecture française dans le monde perd l'un de ses plus grands acteurs et représentants."

actionclactionfp