MOBILITÉ. Benoît Coquart, directeur général de Legrand, s'est fendu fin novembre d'un courrier à destination de la SNCF/ TGV-Intercités pointant du doigt la dégradation du service entre Paris et Limoges, ville où est historiquement basé le spécialiste des équipements électriques.


Spécialisée dans les équipements électriques, l'entreprise Legrand, qui dispose de près de 38.000 salariés dans le monde, tape du poing sur la table et cible la SNCF. Son directeur général, Benoît Coquart,
Il vous reste 81% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp