Le syndicat de la construction métallique française entend compter davantage parmi les acteurs du bâtiment en mettant en avant son savoir-faire et ses nouvelles ambitions. Détails.

La construction métallique a des atouts et compte bien le faire savoir. Jusque-là assez discrets, les professionnels de la construction métallique entendent se faire connaître davantage et mettre en avant leur savoir-faire. Lors d'une conférence de presse, organisée le 22 juin 2016, le président du SCMF (Syndicat de la construction métallique française), Roger Briand, a dressé le bilan des activités du secteur et annoncé un vaste plan de communication afin de "médiatiser" la construction métallique.

 

La filière acier présente dans près de 50% des bâtiments réalisés


Avant de présenter les chiffres de la construction métallique, le président du syndicat a tenu à rappeler qu'aujourd'hui, la filière est composée de 600 entreprises, essentiellement des PME familiales, comprenant plus de 15.000 salariés "hautement qualifiés". Il constate que "l'activité a bien résisté à la crise". La construction métallique, portée par un redémarrage de l'activité, réalise en effet un chiffre d'affaire de 3,5 milliards d'euros dont 10% réalisés à l'export. Après trois ans de baisse de la production, la filière "affiche un redressement de l'activité et de la production avec une hausse des commandes de 12,88% au 4eme trimestre 2015 par rapport au 4eme trimestre 2014. Une tendance qui se confirme depuis le début de l'année 2016", constate Roger Briand. La construction métallique enregistre en effet une progression globale des constructions de près de 14% sur tous les secteurs, et représente, en France, 48,5% des bâtiments (hors résidentiel). "La confiance peut revenir et la situation s'améliorer", estime-t-il.

 

Un matériau aux multiples qualités

 

Si le secteur se porte bien, le syndicat souhaite pourtant "médiatiser" le secteur. Après avoir listé les nombreux avantages de la filière, Roger Briand explique qu' "il y a toujours une solution avec l'acier" et cite notamment les cas de réhabilitation pour lesquelles l'acier est "LA solution". La construction métallique permet notamment de modifier les bâtiments sans forcément toucher aux fondations. Il évoque également la grande précision de ce matériau, sa résistance aux conditions parfois extrêmes, la possibilité d'obtenir de grandes portées (comme pour la Canopée des Halles à Paris, par exemple), sa mise en œuvre rapide et son coût moins élevé que d'autres matériaux. D'un point de vue développement durable, le président souligne que l'acier est recyclable à l'infini et à 100% pour une qualité identique.

 

Le SCMF est donc résolu à se faire connaître. Pour cela, le syndicat a fièrement présenté sa nouvelle identité visuelle avec un nouveau logo bleu. Le SCMF entend également "faire son entrée remarquée dans le monde du digital" en refondant complètement son site et en s'ouvrant aux réseaux sociaux, a annoncé Roger Briand. Le syndicat s'engage ainsi, dans le cadre d'un large dispositif de communication et d'information pour 2016-2017, à sensibiliser, informer et favoriser la prise de décision en faveur d'une construction métallique produite et construite en France.

actionclactionfp