CONJONCTURE. Après la forte reprise observée l'été dernier, la construction de logements en France a marqué le pas entre novembre et janvier, indiquent les chiffres officiels.

Sur les trois derniers mois, le nombre de permis de construire a certes augmenté de 9,6% par rapport aux trois mois précédents, mais après la "progression régulière" de juillet à novembre 2020, les autorisations se sont repliées en décembre pour finalement se "stabiliser" en janvier, selon le gouvernement. Sur cette même période de novembre 2020 à janvier 2021, "le nombre de logements autorisés est resté inférieur de 10,6 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement", entre décembre 2019 à février 2020.

 

Sur douze mois, une chute de 73.000 logements autorisés

 

En chiffres absolus, 377.600 logements ont été autorisés à la construction au cours des douze derniers mois, soit 73.500 de moins qu'au cours des douze mois précédents. Cette baisse vaut aussi pour les mises en chantier. Elles sont estimées en repli de 11,2 % par rapport à la période qui va d'août à octobre 2020. "On estime que 344.900 logements ont été mis en chantier, soit 44.000 de moins (-11,3 %) que pendant les douze mois précédents", explique le ministère.

 

Si l'on regarde dans le détail, ce sont surtout les autorisations et les mises en chantier d'immeubles qui s'effritent. Entre novembre et janvier, le nombre de permis de construire a chuté de 21,5% et les mises en chantier de 15,9%. Du côté des maisons, la tendance est plus contrastée sur la même période : +2,8% de permis de construire pour les logements individuels dits purs et -14,4% pour les logements groupés, c'est-à-dire intégrés à un programme immobilier plus large. Sur le front des mises en chantiers, les chiffres sont uniformément en baisse : -5,6% et -12,5% respectivement.

actionclactionfp