Le groupe GrDF vient d'attribuer à sept lauréats l'appel d'offres de 600 millions d'euros pour fabriquer les 11 millions de compteurs de gaz communicants Gazpar qui seront installés en France à partir de 2016. Découvrez lesquels.

GrDF a tranché ce vendredi 21 février pour l'appel d'offres dédié à la fabrication des 11 millions de compteurs de gaz communicants Gazpar qui seront installés en France à partir de 2016. En effet, après un avis favorable de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), le Gouvernement avait donné en juillet dernier le feu vert à l'installation d'ici à 2022.

 

Les lauréats sont le groupement du français Sagemcom et du roumain AEM, l'américain Itron ainsi qu'un consortium réunissant General Electric (marque Dresser) et l'allemand Sappel, qui se partagent 90% du marché, a indiqué GrDF dans un communiqué. Les autres lauréats sont l'allemand Elster, Gazfio (filiale française de l'italien Pietro Fiorentini), le français Kerlink et le néo-zélandais Metrix.

 

Vers l'installation de 5.000 compteurs par jour
L'essentiel (80% environ) du marché concerne les compteurs eux-mêmes, mais l'appel d'offres s'élevant à 600 millions d'euros inclut aussi la fourniture des concentrateurs (les boîtiers servant à extraire l'information des compteurs) et des modulateurs radio pour assurer la transmission des données, signale également l'opérateur du réseau gazier de proximité.

 

L'objectif de ce projet d'un coût total d'un milliard d'euros est de taille : installer 5.000 compteurs par jour et permettre ainsi de créer plus de 1.000 emplois en France (dont 200 déjà créés depuis 2012).

 

D'après les simulations de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), Gazpar permettrait de réduire de 1,5 % la consommation de gaz, grâce à un meilleur suivi de celle-ci. Cela devrait compenser, estime GrDF, le surcoût que représentera le nouveau compteur pour le consommateur, estimé à 2 euros par an sur la facture.

actionclactionfp