CROISSANCE EXTERNE. Lors d'une conférence de presse en marge de la présentation des résultats du premier semestre 2022, le P-dg du groupe Eiffage, Benoît de Ruffray, a évoqué la stratégie du groupe en matière d'acquisition. Le principe : ne pas être trop gourmand en cherchant à renforcer ses métiers et ses positions sur le continent européen.


La croissance du groupe Eiffage repose principalement sur ses capacités en interne. Ce qui ne signifie évidemment pas que le groupe ne cherche pas à compléter ses compétences métier ou son maillage géographique par acquisition. Bien au contraire. Ainsi, comme l'a expliqué Benoît de Ruffray, P-dg du troisième groupe de construction français, lors d'une conférence de presse le 1er septembre 2022, "entre 2014 et 2021, deux tiers de notre croissance était organique, un tiers externe. Dans le bâtiment et l'immobilier, tout peut passer par de l'organique, nous n'avons pas besoin de procéder à des acquisitions".

 

 

Mais hors de questions de racheter à tout va. Car cela ne se justifie pas dans tous les métiers, ni dans n'importe quelle géographie.
Il vous reste 79% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp