BILAN. Dans la foulée de Bouygues, le groupe Colas a présenté ses résultats pour l'année 2020 le 18 février 2021. Sans surprise, la pandémie de covid-19 l'a beaucoup affecté, et les situations selon les métiers et les régions géographiques sont contrastées.


Il y a un an, le groupe Colas misait sur un exercice 2020 plutôt bon, malgré le ralentissement prévisible en France dû aux élections municipales et intercommunales. La pandémie mondiale en a finalement décidé autrement.

 

A l'heure du bilan, livré le 18 février 2021, le désormais président-directeur général du groupe, Frédéric Gardès, a évoqué "accident dû à la covid-19" pour parler de cette année 2020 inédite. Le chiffre d'affaires est en effet en berne : -10% sur un an, à 12,3 milliards d'euros. Une baisse pour autant limitée, estime le P-dg, grâce à un redémarrage relativement rapide en France après la sidération qui a mené à l'arrêt des chantiers à la mi-mars, et au rattrapage d'une partie de l'activité perdue.

 

L'international prend le large sur l'activité française

 

Aussi le repli se concentre-t-il sur le premier semestre, et même "pour les deux tiers sur l'activité routière en France et dans les DOM", décrit le dirigeant. Dans l'Hexagone, la chute du chiffre d'affaires est en effet bien plus forte : -16%, à un peu plus de 5,5 milliards d'euros.

 

L'international en profite et grignote encore des parts dans l'activité du groupe. Le chiffre d'affaires réalisé hors de France en 2020 recule de 5%, pour atteindre 6,7 milliards d'euros. Soit 55% du total. C'est 3 points de plus par rapport à 2019. Pour rappel, l'international a commencé à prendre le pas sur l'activité domestique de Colas en 2018 seulement.

 

Bénéfice en net recul

 

Le résultat opérationnel courant de Colas s'établit à 254 millions d'euros, en retrait de 179 millions par rapport à 2019. "L'impact de la covid est estimé ici à 190 millions d'euros. Sans cela, nous aurions pu réaliser de meilleures performances que l'an passé", déclare Frédéric Gardès. Le rattrapage a notamment été particulièrement important au second semestre en France et au Canada, qui font mieux qu'un an auparavant.

 

La marge opérationnelle courante recule de 1,1 point sur un an, à 2,1%. Quant au bénéfice, il accuse également une forte baisse : il atteint 94 millions d'euros en 2020, soit 167 millions de moins que l'année précédente.

 

Situations diverses dans l'activité routière

 

La route représente toujours 72% de l'activité du groupe Colas, soit un chiffre d'affaires global de 11 milliards d'euros. C'est 10% de moins en un an, mais avec des contrastes forts en fonction des zones géographiques.
Il vous reste 68% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp