ACCORD. Pour atteindre l'objectif de construction de 250.000 logements sociaux en deux ans, malgré les situations de pénurie, plusieurs acteurs du secteur viennent de signer une charte d'accélération de la relance.

Plusieurs acteurs majeurs du secteur viennent de signer une charte visant à atteindre l'objectif de construire 250.000 logements sociaux dans les deux ans, et ce malgré les difficultés causées par les pénuries de matières. Ce document, paraphé par Action Logement, CDC Habitat, la Capeb et la FFB, "fixe des préconisations et des bonnes pratiques contractuelles, tout en respectant les préoccupations de l'ensemble des parties", nous informe un communiqué de presse diffusé ce 14 juin 2021. Les acteurs rencontrent en effet visiblement des difficultés sur le terrain, au vu du contexte tendu du marché des matériaux, avec des "marchés de logements sociaux signés à prix fermes, non actualisables ni révisables", ceci pouvant déboucher sur des pénalités de retard. Pour les signataires, les difficultés sont telles que l'objectif des 250.000 logements sociaux lancé initialement par la ministre Emmanuelle Wargon, serait menacé.

 

"A un moment où l'activité reste encore fragile et menacée par les difficultés d'approvisionnement, il est important que les acteurs de logement et du bâtiment agissent de concert, dans l'intérêt du secteur et notamment des petites entreprises", commente Jean-Christophe Repon, président de la Capeb. "L'histoire nous apprend qu'il n'y a pas de relance sans la mobilisation des bailleurs sociaux, et du mouvement HLM en général", affirme pour sa part Olivier Salleron, président de la FFB.

actionclactionfp