INFRASTRUCTURES. Le Premier ministre Jean Castex a confirmé l'enveloppe de 4,1 milliards d'euros débloquée par l'État pour le projet de ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse. Avec ces nouvelles annonces, les travaux devraient démarrer dès 2024, au lieu de 2029 comme initialement prévu.


La voie semble maintenant clairement dégagée pour la LGV Bordeaux-Toulouse. Interviewé par France Bleu Occitanie, le Premier ministre a calmé les colères et inquiétudes des élus de la région toulousaine sur ce dossier, au premier rang desquels la présidente du conseil régional Carole Delga (PS) et le maire de la Ville rose, Jean-Luc Moudenc (LR), en envoyant une lettre aux édiles. Jean Castex a ainsi confirmé que l'État financera le projet de ligne à grande vitesse du Sud-Ouest à hauteur de 50%, conformément à l'engagement qui avait été pris par les pouvoirs publics. Votée en 2019, la loi d'orientation des mobilités (Lom) prévoyait en effet une enveloppe de 4,1 milliards d'euros, mais le montant devait encore être définitivement validé. Ce qui est désormais chose faite, Carole Delga se félicitant dans la foulée de cette "victoire collective" tout en nuançant que "ça sera vraiment gagné le jour du premier coup de pelle en 2024".
Il vous reste 63% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp