DÉVELOPPEMENT DURABLE. L'association Unicem Entreprises Engagées, qui porte les démarches de responsabilité sociétale des industriels des carrières et des matériaux de construction, célèbre ses 30 ans d'existence en 2022. L'occasion de faire un bilan sur ses actions menées en matière de développement durable mais aussi de demander une nouvelle fois aux pouvoirs publics de reconnaître leur label RSE.


C'est un trentième anniversaire teinté de revendications. Ce 21 avril 2022, l'association Unicem Entreprises Engagées (UEE), qui porte les démarches de responsabilité sociétale (RSE) des industriels des carrières et des matériaux de construction, a dressé un bilan sur ses actions menées en matière de développement durable au cours des trois dernières décennies, tout en faisant passer un message aux pouvoirs publics, tant nationaux qu'européens. Pour les 1.400 entreprises adhérentes de la fédération et les 7.000 sites de production qu'elles font tourner, l'enjeu est de démontrer que l'exploitation des carrières peut être compatible avec la préservation de l'environnement.

 

 

L'Unicem met en avant la proximité de ces sites, qui maillent l'ensemble du territoire et assurent une activité locale. L'empreinte carbone des entreprises du secteur et de leur production serait également amoindrie du fait de la faible distance entre les sites d'extraction, ceux de fabrication et les chantiers. La filière s'était déjà mobilisée dès 1992 en publiant la Charte professionnelle des producteurs de granulats, qui a ensuite été suivie par un grand nombre d'études scientifiques étalées sur une dizaine d'années.

 

Ces dernières ont débouché sur la formulation de recommandations et la rédaction de bonnes pratiques concernant, entre autres, "la préservation de la ressource en eau, l'amélioration de l'insertion paysagère, le respect de la biodiversité, la réduction des émissions de poussières, la maîtrise de l'énergie, l'organisation de concertations avec les parties prenantes".

 

"Expérimentation nationale"

 

Un référentiel a ensuite vu le jour en 2004 : la Charte environnement des industries de carrières s'est fixée pour objectif d'évaluer et de valoriser les progrès censés avoir été réalisés par les industriels.
Il vous reste 69% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp