ENVIRONNEMENT. La Californie rend désormais obligatoire les panneaux solaires sur les nouveaux bâtiments résidentiels. Il s'agit du premier État américain à exiger ces installations pour baisser les émissions de gaz à effet de serre.

La Commission californienne de l'Énergie a adopté à l'unanimité les nouvelles normes de construction. Parmi elles, l'obligation d'installer des panneaux solaires sur tous les nouveaux bâtiments résidentiels, seront toutefois exemptées les habitations situées à l'ombre. Ces règles s'inscrivent dans le cadre des efforts de l'État de Californie pour baisser les émissions de gaz à effet de serre. Elles entreront en vigueur à partir dès le 1er janvier 2020 pour atteindre l'objectif : "réduire de 50 % la consommation énergétique dans les nouveaux logements". La Commission précise également que ces normes sont équivalentes au retrait de la circulation de 115.000 véhicules polluants.

 

Un État tourné vers l'écologie

 

Les estimations sont avantageuses pour les particuliers. En effet, ces normes devraient certes faire monter le coût mensuel d'un prêt immobilier de 40 dollars par mois (basé sur les prêts à 30 ans), mais surtout permettre une baisse de 80 dollars par mois des dépenses énergétiques. Les opposants à la réforme affirment qu'elle va faire grimper les coûts de constructions d'environ 10.000 dollars, alors même que la Californie connaît une grave crise du logement.

 

Cet État de l'ouest américain est à l'avant-garde du combat écologique aux États-Unis. En plus d'être le premier à ordonner l'installation de panneaux solaires sur les nouveaux bâtiments résidentiels, il s'est engagé à produire la moitié de son électricité à partir d'énergies renouvelables d'ici 2030.

actionclactionfp