Six mois après la fermeture de Florange (Moselle), le groupe ArcelorMittal a confirmé l'investissement de 92 millions d'euros pour la réfection, au second semestre 2015 de l'un des trois hauts-fourneaux du site de Dunkerque (Nord). Précisions.

Le groupe ArcelorMittal poursuit son développement en France. Le groupe sidérurgique a confirmé ce mercredi 9 octobre, dans un communiqué, l'investissement de 92 millions d'euros sur le site de Dunkerque, notamment pour la réfection de l'un de ses trois hauts-fourneaux.

 

La rénovation de cette installation, vieille de plus de vingt ans, permettra de confirmer "la capacité de production de 7 millions de tonnes de brames -plaques d'acier de fortes dimensions servant ensuite à la fabrication des tôles- dont dispose le site", signale la direction d'ArcelorMittal. La production servira à alimenter ainsi les usines du groupe de Florange et de Liège.

 

Les travaux de réfection dureront quatre mois
Cette réfection aura lieu au deuxième semestre 2015 et se déroulera sur une période de 4 mois. "En 2015, à l'issue d'une campagne de 23 ans, le haut-fourneau n°2 aura produit 26 millions de tonnes de fonte", annonce Henri-Pierre Orsoni, le patron de la division Atlantique et Lorraine du groupe sidérurgique.

 

Avec les sites de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et de Dunkerque (Nord), la production d'acier liquide en France atteint 11 millions de tonnes et représente à elle seule 40 % de la production européenne d'ArcelorMittal Aciers Plats, rappelle également la direction.
Au final, depuis 2005, le sidérurgiste, qui emploie plus de 20.000 salariés, a investi près de deux milliards d'euros dans l'Hexagone.

 

Il a récemment inauguré une nouvelle ligne de production d'aciers électriques sur son site de Saint-Chély-d'Apcher (Lozère), où il a investi 90 millions d'euros. Et à Florange, il a déjà engagé plus de la moitié des 180 millions d'euros prévus dans les accords passés avec le Gouvernement il y a près d'un an.

actionclactionfp