PROSPECTIVE. Rattaché au Plan bâtiment durable, le groupe de travail "Réflexion bâtiments responsables et territoires (RBRT)" publie une nouvelle note consacrée à la "sobriété immobilière et solidaire". Le texte veut se pencher sur la manière de mieux utiliser le parc de bâtiments existants, qui s'avère selon ces spécialistes "largement sous-occupé".


On parle beaucoup de sobriété énergétique depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine et les inquiétudes croissantes autour de l'approvisionnement en gaz du Vieux Continent, mais l'heure serait-elle aussi à la sobriété immobilière ? C'est en tout cas ce qu'avance le groupe de travail RBRT, pour "Réflexion bâtiments responsables et territoires", rattaché au Plan bâtiment durable (lui-même rattaché au ministère de la Transition écologique), et qui vient de lancer un nouvel exercice de prospective autour de cette question.

 

 

L'idée est ici de s'intéresser à la manière de mieux utiliser le parc de bâtiments existants, qui s'avère selon ces spécialistes "largement sous-occupé". Après une précédente note parue en mai dernier et qui était consacrée aux piétons dans la ville, l'enjeu est maintenant de faire face à "un changement de paradigme" d'après les auteurs du texte.
Il vous reste 72% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp