JEUNES. Plusieurs syndicats et la Fédération des distributeurs de matériaux de construction (FDMC) se sont réunis pour trancher sur les réglementations qui entourent l'apprentissage et la formation professionnelle.

Nouvelles dispositions pour les jeunes et les entreprises. La Fédération des distributeurs de matériaux de construction (FDMC) a annoncé le 2 juin avoir signé un accord relatif à la formation professionnelle et l'apprentissage avec quatre organisations syndicales, la CFDT, la CGT, la CFTC et la CGC. L'entrée en vigueur a été actée le 6 mai dernier. Cet accord remplace les précédentes dispositions conventionnelles, selon la fédération.

 

Concernant la formation tutorale, sa durée est fixée à un jour et pourra se dérouler à distance. Le tuteur percevra une prime de 200 euros bruts par tutoré, dans le cadre des contrats de professionnalisation et Pro A. Dès le 1er septembre 2021, un barème "apprentis" sera mis en place. Les périodes d'activité partielle seront comptées dans le calcul du Compte personnel de formation (CPF). Enfin, l'accord définit également les contours du conseil en évolution professionnelle. En effet, le salarié peut bénéficier d'un accompagnement réalisé durant son temps de travail. Celui-ci est limité à une journée rémunérée et doit concerner un projet lié à son activité et validé par son employeur.

 

La signature de cet accord a pour objectif de promouvoir l'apprentissage et les professions de la distribution de matériaux pour la construction. Il inclut le ministère de l'Education nationale, le ministère de l'Enseignement supérieur et l'opérateur de compétences Constructys.

actionclactionfp