NUCLEAIRE. Deux décrets datés du 7 juillet 2022 déclarent la construction du controversé centre de stockage enterré de déchets radioactifs à Bure non seulement d'utilité publique, mais aussi d'intérêt national. Une avancée majeure pour la poursuite du projet.


L'arrivée des premiers "colis" est encore relativement lointaine, mais le projet Cigeo, centre de stockage souterrain de déchets radioactifs à Bure, entre Meuse et Haute-Marne, vient de franchir une étape décisive. Deux décrets datés du 7 juillet 2022, publiés le lendemain au Journal officiel, lui permettent en effet de franchir un cap, "une avancée majeure" même selon l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, l'Andra, porteur du projet.

 

Le premier déclare ainsi Cigéo d'utilité publique. Il porte plus précisément sur "les travaux de création" du centre qu'il détaille. Sont ainsi concernés la zone de descenderie (près de 300ha), la zone de puits (autour de 250ha), la liaison intersites, l'installation terminale embranchée et la zone d'implantation des ouvrages souterrains.
Il vous reste 75% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp