PANORAMA. Toitures végétalisées, immeubles arborés, tours vertes ou encore forêt artificielle en plein cœur de New York, la ville se métamorphose et prend des allures de cité babylonienne. Un eden nouveau qui nourrit l'imaginaire des architectes. Tour d'horizon de quelques projets achevés ou futuristes.

La ville verte passera-t-elle de l'utopie à la réalité ? C'est en tout cas, ce que les acteurs du bâtiment et du cadre de vie espèrent. Architectes, urbanistes, paysagistes, grands groupes de BTP et collectivités travaillent ensemble pour offrir des lieux agréables aux citadins.

 

Avec des programmes comme Bosco verticale à Milan, le nénuphar Park à New York ou encore la forêt artificielle de Singapour, le verdissement des villes est en marche. D'ailleurs, François Grether, grand prix de l'urbanisme en 2012, nous confiait fin 2013 que les villes attachaient tout particulièrement "une importance aux questions sensibles liées au paysage, à la nature". Résultat : de nombreuses municipalités se sont lancées dans la végétalisation d'espaces comme les ponts, les entrées de villes, les aménagements de place, mais aussi des immeubles. Une tendance qui fait émerger des programmes originaux et atypiques comme récemment l'immeuble arbre à Turin de Luciano Pia. Ces bâtiments plantés, qui certes coûtent plus cher, présentent le double avantage de protéger les appartements du soleil en été, en offrant de l'ombre rafraîchissante, tout en autorisant le soleil d'hiver à pénétrer dans les habitations. Autres bénéfices supposés de ces plantations extensives dans tout le bâtiment, l'apport d'oxygène en contrepartie d'une consommation de CO2, la captation de poussières et polluants ou encore l'atténuation du bruit.

Paris devrait végétaliser 200 lieux

Autant d'atouts et d'enjeux dont les villes se sont rapidement accaparés, notamment en développant des opérations à l'échelle des territoires, en créant des éco-quartiers, en verdissant des monuments. Dans le cadre de "Réinventer Paris", la capitale espère bien voir se profiler quelques idées d'aménagements verts, mais ce n'est pas tout, elle a également lancé une campagne participative inédite, qui a pour objet, in fine, de végétaliser quelque 200 lieux.
Vigilance tout de même pour ne pas que ces initiatives soient perçues comme gadgets ou faire-valoir pour certaines municipalités. Reste qu'elles enthousiasment souvent la population en quête de verdure et d'espaces verts. Si rares. Et on le sait, "tout ce qui est rare, est cher".

 

actionclactionfp