En digne successeur de son compatriote Oscar Niemeyer, Paulo Mendes da Rocha vient de se voir décerner le prestigieux Praemium Imperiale. A presque 90 ans, il a principalement construit dans son pays, le Brésil, et a été couronné du Pritzker en 2006 et du Lion d'Or à Venise en 2016.

La Japan Art Association vient d'attribuer le Praemium Imperiale dans la catégorie Architecture, au brésilien Paulo Mendes da Rocha, qui devient ainsi le second récipiendaire brésilien de ce prestigieux prix après Oscar Niemeyer en 2004. Une grande année donc pour cet architecte né à Vittoria, âgé aujourd'hui de 88 ans, puisqu'il a reçu il y a quelques mois le Lion d'Or lors de la Biennale de Venise.

 

Malgré son âge avancé, il n'aurait rien perdu de sa créativité et de son énergie, souligne le communiqué de la société organisatrice du Praemium Imperiale. L'architecture, Paulo Mendes da Rocha y baigne depuis sa petite enfance, inspiré par les projets de son ingénieur de père. Il est diplômé de l'Université presbytérienne Mackenzie à São Paulo, et remporte sa première compétition à seulement 29 ans pour le projet de gymnase dans le Paulistano Athletic Club. A São Paulo, d'ailleurs, il réalisera également la Pinacoteca do Estado, le Musée brésilien de la Sculpture ou encore le Patriarche Plaza célèbre pour son emblématique Portico.

 

Une amitié forte avec Oscar Niemeyer

 

Paulo Mendes da Rocha aura poursuivi un idéal durant toute sa vie : « l'harmonie entre l'intérieur et l'extérieur », tout en prenant compte de la localité, l'histoire et le paysage. Son credo : « L'architecte ne conçoit pas pour lui-même. Il conçoit pour la société ». Avant d'asséner : « L'architecture est soumise à l'imagination humaine. Vous devez être très libre pour être architecte ».

 

A propos d'Oscar Niemeyer, qui deviendra un grand ami, il révèle qu'ils n'ont jamais travaillé ni collaboré ensemble et conclut : « Ce prix n'est pas pour moi, en tant que personne, mais il est une sorte de commémoration de notre amitié, le peuple du Japon et le peuple du Brésil ».

 

En 2015, c'est l'architecte français Dominique Perrault qui avait été lauréat du Praemium Imperiale en architecture.
actionclactionfp