MAINTENANCE. Comme chaque été, la RATP débutera d'ici quelques semaines un vaste programme de travaux d'entretien-maintenance sur certaines lignes de son réseau. Les chantiers les plus importants de 2018 concerneront le RER A, les lignes 4 et 11 du métro, les tramways T1 et T2, mais également des opérations de génie civil et de restauration patrimoniale.

C'est presque devenu un rituel depuis quelques années : la RATP met à profit la période estivale pour réaliser d'importants travaux d'entretien-maintenance sur son réseau. Ce dernier transporte 12 millions de voyageurs au quotidien, et a bénéficié en 2017 d'un investissement de 1,56 milliard d'euros de la Régie et d'Ile-de-France Mobilités pour sa modernisation. Les rails, les voies, le ballast, les aiguillages, les stations… tous ces équipements et infrastructures doivent être entretenus et réhabilités par la RATP, qui est non seulement opérateur mais aussi gestionnaire des 1.180 km de voies (dont 275 km d'ouvrages souterrains) composant le réseau francilien. 2018 ne dérogera donc pas à la règle des grands travaux d'été, et cette année les principaux chantiers de rénovation porteront sur le RER A et les lignes 4 et 11 du métro. "Le planning des travaux est évidemment coordonné avec la SNCF et Ile-de-France Mobilités", explique Philippe Martin, directeur général adjoint en charge des opérations de transport et de maintenance à la RATP. "Nous mettons en place un important dispositif de transports de substitution, tout en renforçant les lignes parallèles et en instaurant des bus de remplacement dans certains cas."

 

Le RER A fermé entre La Défense et Nation

 

Le RER A sera fermé du 28 juillet au 26 août inclus entre La Défense et Nation pour cause de travaux de renouvellement des rails, des voies et du ballast (dits "RVB"). Ce chantier devrait mobiliser jusqu'à 400 personnes et permettre la pose de 6.000 m3 de ballast. "La particularité des travaux RVB du RER A en 2018 réside dans l'utilisation d'un train-usine, unique en son genre, permettant, grâce à des portiques, de déposer l'ancienne voie puis de poser la nouvelle, et grâce à des tapis convoyeurs, de décharger le ballast neuf tout en évacuant l'ancien", détaille Philippe Martin. "L'autre spécificité de cette année, c'est que nous aurons 500 m de lignes à renouveler dans un tunnel à voie unique entre Châtelet et Gare de Lyon, d'où le recours au train-usine. Ce problème ne se posait pas les années précédentes, où nos équipes intervenaient sur des portions à voie double, avec l'une d'elles qui servait pour la logistique pendant que l'autre était en travaux."

 

Pour rappel, la modernisation du RER A vise à réhabiliter l'intégralité des 24 km de voies, le ballast ainsi que les 27 aiguillages séparant les gares de Vincennes et Nanterre-Préfecture d'ici à 2021. Ce chantier représente un investissement global de 100 millions d'euros, et devrait garantir de meilleures performances à la ligne de transport en commun la plus fréquentée d'Europe, et dont le trafic est en augmentation constante (+20% de voyageurs en 10 ans). Olivier Duthuit, directeur du département gestion des infrastructures à la RATP : "La période estivale est le moment idéal pour réaliser nos travaux de modernisation du réseau. Cela se vérifie globalement, mais c'est encore plus vrai pour le RER A : en août, ce dernier connaît une baisse de son trafic de l'ordre de 30%. Ceci dit, d'après notre planning initial, 2018 devrait être le quatrième et dernier été où le trafic sera interrompu dans de telles proportions. En effet, les travaux continueront sur le RER A durant les étés de 2019 à 2021, mais cette fois avec des fermetures uniquement en soirées et les week-ends".

 

Automatisation en vue pour la ligne 4

 

Autre chantier estival majeur pour les équipes de la RATP : la ligne 4. En vue de son automatisation complète à l'horizon de 2022, la signalisation actuelle doit être modernisée, les infrastructures des quais aménagées avec l'installation de portes palières (comme sur les lignes 1 et 14), le matériel roulant adapté, et un Système d'automatisation de l'exploitation des trains mis en place. "La ligne 4 est la principale ligne de métropolitain sur l'axe nord-sud de la capitale, avec 700.000 utilisateurs quotidiens, ce qui en fait la deuxième ligne de métro la plus fréquentée après la 1", souligne Philippe Martin. "Nous voulons cependant réaliser ce chantier d'automatisation sans pour autant interrompre le trafic, c'est pourquoi le calendrier des travaux sera plus étalé dans le temps", ajoute Olivier Duthuit.

 

Dans le détail : la ligne 4 sera intégralement fermée le 1er juillet jusqu'à 10h, pour moderniser la signalisation, poser de nouveaux appareils de voie et faire des essais de raccordements. Les quais de la station Marcadet-Poissonniers seront quant à eux fermés du 18 juin au 23 septembre inclus, pour cause de travaux conséquents en vue de la pose des portes palières. La station Barbès-Rochechouart sera elle aussi inaccessible du 29 juin au 1er juillet inclus, pour les mêmes raisons. Enfin, le trafic sera interrompu entre Barbès-Rochechouart et Porte de Clignancourt du 22 au 26 juillet inclus, afin de moderniser la signalisation, d'installer de nouveaux aiguillages et d'améliorer l'alimentation électrique de certaines voies.

 

Des travaux prévus pour le prolongement de la ligne 11 et les tramways

 

Dans l'optique de son prolongement de 6 km, impliquant la construction de six nouvelles stations, la ligne 11 va également connaître de nombreux travaux durant l'été. S'inscrivant dans le schéma du Grand Paris Express, cette extension jusqu'à la station Rosny-Bois-Perrier nécessite de moderniser et d'adapter les stations existantes, tout en faisant évoluer le système d'exploitation, puisque les futures rames compteront cinq voitures, au lieu de quatre actuellement. Concrètement, la ligne 11 sera donc fermée entre Châtelet et Arts-et-Métiers du 21 au 26 août inclus. En parallèle, les quais de la station République seront inaccessibles du 30 juin au 3 août inclus. La station Place des Fêtes fera de même entre le 4 août et le 7 septembre inclus. Et la station Hôtel de Ville lui emboîtera le pas, du 8 septembre au 12 octobre inclus.

 

La liste des transports concernés par la réhabilitation ne s'arrête pas là : le tronçon du tramway T1 entre Saint-Denis Gare et La Courneuve-6 Routes bénéficiera d'un renouvellement des appareils de voie et des rails, ce qui engendrera une fermeture de cette portion du 23 juillet au 19 août inclus. De plus, le tramway T2 interrompra son trafic entre les stations La Défense et Parc de Saint-Cloud du 2 au 20 juillet inclus pour cause de rénovation des quais.

 

Opérations de génie civil et restauration patrimoniale

 

Les chantiers estivaux menés par la RATP n'auront toutefois pas lieu que sur les rails. Deux opérations de génie civil sont programmées : d'une part, la construction d'un passage souterrain sous les voies actuelles de la ligne 8 à la station Créteil-L'Echat afin d'établir une interconnexion entre cette ligne et la future ligne 15 du Grand Paris Express. Une grue de 250 tonnes sera mobilisée spécifiquement à cette occasion, pour lever les modules préfabriqués de la structure, dont le poids pourra atteindre les 160 tonnes. Une flotte de 230 camions se relaiera en parallèle pour réaliser les terrassements en une journée et demie. Auparavant, les voies auront été déconstruites et une tranchée aura été creusée. Une fois le grutage achevé, les équipes devront reconstruire les voies. En conséquence d'un tel chantier, la ligne 8 sera fermée du 13 au 17 août inclus entre Maisons-Alfort Les Juilliottes et Créteil-Pointe du Lac.

 

Autre opération de génie civil, en rapport avec le prolongement de la ligne 11 : un ripage de l'ouvrage-cadre sous la bretelle autoroutière A86/A3. Pour pouvoir bâtir les infrastructures de l'extension du métro, tout en respectant le dénivelé du terrain, la future ligne 11 prolongée sera aérienne sur une portion avant de redevenir souterraine au niveau de ce nœud autoroutier. C'est donc pour effectuer ces travaux de franchissement que l'A86 sera partiellement fermée entre le 8 et le 14 août inclus.

 

Dernier focus : la maintenance patrimoniale de la station Chevaleret sur la ligne 6. Afin de préserver l'architecture typique de ce métro aérien, qui fêtera bientôt ses 120 ans, cette station devra fermer ses portes du 2 juillet au 26 août inclus. Les escaliers d'origine seront remplacés par des équipements neufs basés sur le modèle historique, et respectant les normes d'accessibilité d'aujourd'hui. Les verrières des cages d'escaliers seront pour leur part rénovées, tout comme certains luminaires. Pour terminer, des nez de marches antidérapants, des mains courantes allongées et des dalles podotactiles seront installés, là encore pour être conforme à la réglementation actuelle.

actionclactionfp