NOMINATION. Par décret présidentiel, Nicolas Ferrand a été nommé "préfigurateur" de l'établissement public Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo). Il devra notamment superviser la livraison des sites et infrastructures nécessaires à l'organisation des jeux.

Après avoir auditionné plusieurs candidats, c'est finalement Nicolas Ferrand qui a été choisi par l'Etat pour superviser la livraison des équipements prévus pour les jeux Olympiques 2024 à Paris, dont il sera ensuite le directeur général. Le décret du président de la République, daté du 26 octobre 2017, précise : "M. Nicolas Ferrand est nommé préfigurateur de l'établissement public Société de livraison des ouvrages olympiques". La présidence de la Solideo sera assurée par la maire de Paris, Anne Hidalgo. L'annonce avait été faite en mai par le comité de candidature Paris 2024 lors du passage de la Commission d'évaluation du Comité international olympique.

 

La Solideo aura la responsabilité de la livraison des sites et des projets d'infrastructure nécessaires à l'organisation des Jeux, ainsi que de la planification de leur héritage. Elle sera dotée de 60 millions d'euros et pourra se substituer à une maîtrise d'ouvrages en cas de défaillance financière. Pour occuper cette fonction essentielle au bon déroulement des travaux, l'Etat a donc choisi cet ancien élève de polytechnique et de l'Ecole des Ponts, qui est depuis avril 2014 le directeur général des établissements publics d'aménagement de Marne-la-Vallée (Epamarne/Epafrance).

 

Un budget estimé à 3,3 milliards d'euros


Deux autres candidats avaient été auditionnés pour le poste de directeur général de la Solideo, promis à un technicien: Charline Avenel, ancienne du cabinet de Valérie Pécresse au ministère de l'Enseignement supérieur, et Claude Praliaud, directeur de l'urbanisme de la Ville de Paris.

 

Pour rappel, le dossier de candidature prévoit notamment la construction d'une piscine olympique pour les épreuves de natation et les villages des athlètes et des médias, qui auront vocation à être transformés en logements, ainsi que d'une salle de 8.000 places. Le budget d'investissement pour les JO-2024 est estimé à 3,3 milliards d'euros, alimenté pour moitié par de l'argent public (1 milliard d'euros de l'Etat et 500 millions des collectivités territoriales).
actionclactionfp