ETUDE. Le premier sommet de l'innovation dans l'immobilier de ce 23 janvier a été l'association pour Real Estech de dévoiler son premier baromètre sur les start-up de l'immobilier. Combien sont-elles ? Que font-elles ? Quelle est leur clientèle ?... Découvrez les résultats.

Ce 23 janvier était organisé par l'association Real Estech le premier sommet de l'innovation dans l'immobilier. Un premier rendez-vous inauguré par Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, qui a souligné sa volonté d'aider les start-up à se développer. A cette occasion, Robin Rivaton, président et cofondateur de Real Estech, association consacrée aux start-up de l'immobilier et à leurs relations avec les entreprises établies, a dévoilé les résultats de son premier baromètre sur la situation du secteur en France.

 

Quels sont les chiffres à retenir ? Tout d'abord, 400 c'est le nombre de start-up que composent la Real Estech en France, ce qui représente près de 3.500 emplois. Un secteur porteur qui intéresse les grands groupes puisqu'ils sont 90% à avoir développé des démarches d'open innovation et de collaboration avec des start-up.

 

42% des start-up ont moins de 2 ans

 

L'étude révèle que 76% de ces jeunes pousses ont moins de quatre ans d'existence et presque la moitié (42%) a moins de deux ans. "Le mouvement est donc très récent", constate le baromètre. Ces auteurs estiment que "les facteurs d'évolution du marché immobilier ne sont encore qu'à leurs débuts" et pensent qu'elle "devrait se poursuivre voire s'amplifier dans les prochaines années".
Concernant le nombre de collaborateurs, l'étude annonce que 41% des start-up ont moins de 5 salariés, 25% ont de 5 à 9 salariés, 22% de 10 à 19 et 12% plus de 20 collaborateurs. Des chiffres qui témoignent "du fait que les nouveaux services opérés par ces entreprises ne se traduisant pas forcément par une baisse du nombre de salariés employés.

 

Paris, capitale des start-up de l'immobilier

 

Ces entreprises se trouvent pour une grande majorité à Paris (58%). Viennent ensuite Lyon (9%), Lille et Montpellier (5%), Marseille (4%), Toulouse (3%), Nantes (2%) puis Rennes, Strasbourg, Reims, bordeaux et Nice avec 1% chacune.

 

Que font ces start-up ? Et quel âge moyen ont les collaborateurs ? Le baromètre fait état de 47% d'entreprises appartenant à la catégorie "gestion" pour une moyenne d'âge la plus jeune avec 28 ans. 26% des start-up sont liées à l'occupation (usages) avec un âge moyen de 31 ans des collaborateurs, 18% pour la construction/promotion (33 ans) et 9% pour le financement/investissement (31 ans d'âge moyen). Le baromètre révèle aussi que c'est dans la catégorie Gestion que les levées de fonds en amorçage sont les plus nombreuses (47%).

 

Alors que Julien Denormandie entend faire de la Real Estech une référence à travers le monde, l'étude montre que pour le moment seules 5% des start-up font plus de 20% de leur chiffre d'affaires en dehors de la France.

 

Enfin, 44% des start-up de l'immobilier sondées considèrent le Big Data comme une technologie stratégique, suivie de l'intelligence artificielle (18%), puis de la réalité virtuelle (12%), l'internet des objets (9%), les Blockchain (8%), et la robotique (3%).
actionclactionfp