Le projet, né d'une simple idée de Jean-Luc Gautier en 2005, s'est finalement accéléré au cours des cinq dernières années. Suite à la réalisation d'une simple maquette permettant d'allumer des rampes de LEDs, l'entreprise Colas s'investit totalement. Philippe Raffin, au départ peu convaincu, relate : "Les premiers travaux ont consisté à constituer une chaussée martyr, avec quatre ou cinq panneaux posés au sol, afin de tester leur résistance au passage de véhicules à des vitesses croissantes puis à des coups de freins". Le comportement observé a été satisfaisant et aucun souci n'a été rencontré. Mais la première solution imaginée, à base de capteurs souples, connaît un coup d'arrêt en 2013, qui oblige l'entreprise à s'orienter vers les capteurs polycristallins. Trois démonstrateurs voient finalement le jour, à Grenoble, Chambéry (Ines) et Magny-les-Hameaux, siège de la R&D de Colas. La technologie atteint alors la maturité en validant son comportement en environnement opérationnel.
actioncl