INNOVATION. Après quatre ans de recherche et développement, Eurovia, filiale de Vinci, vient de dévoiler un nouveau type de route en phase avec les enjeux de la transition énergétique.

A première vue, cette route ressemble à n'importe quelle autre. Mais dans les faits, elle offre de nouvelles fonctions et services. "C'est une innovation à laquelle nous croyons", a d'emblée annoncé Pierre Anjolras, président d'Eurovia, lors de la présentation ce 16 octobre 2017 de Power Road. Le concept est simple : construire une route à énergie positive en récupérant la chaleur captée pour la stocker et fournir de l'énergie à des infrastructures, bâtiments situés à proximité mais aussi de déneiger la route en hiver ou de résorber les îlots de chaleur en rafraîchissant la chaussée en été. Cette innovation peut avoir de nombreux usages, car elle "est ouverte" insiste le dirigeant qui compte bien explorer tous les potentiels de cette technologie.

 

"Nous avons fait en sorte que Power Road ait toutes les caractéristiques d'une vraie route en lui ajoutant des fonctions", poursuit Ivan Drouadaine, directeur de Recherche d'Eurovia. Concrètement, ce concept repose sur l'intégration, dans les couches supérieures de la chaussée, d'un échangeur géothermique, constitué de tubes dans lesquels circule un fluide caloporteur. Cette innovation permet de répondre à un besoin local en énergie. Ainsi, "en mode capteur solaire thermique, dit 'mode estival', l'énergie thermique captée par Power Road en été peut-être stockée dans le sol ; cette source d'énergie renouvelable peut alors alimenter les bâtiments et infrastructures qui jouxtent la route pour les chauffer en hiver", explique la filiale de Vinci. Il peut s'agir aussi bien de bâtiments résidentiels, tertiaires, commerciaux ou municipaux (type piscine) pouvant être alimenter en chauffage ou eau chaude sanitaire.

 

Déjà deux démonstrateurs

 

Les travaux, débutés il y a 4 ans, ont déjà été expérimentés via deux démonstrateurs, l'un dans le Doubs, l'autre au péage de Saint-Arnoult (Yvelines). Depuis juillet, l'entreprise a posé ce système sur 500 m² de la voie d'accès au parking poids lourds du péage qui permet de chauffer le rez-de-chaussée d'un bâtiment d'accueil sur ce site. En août, cette innovation a été installée à Pontarlier (Doubs) pour réchauffer le revêtement du parking d'un lycée. La chaleur utilisée sera issue du réseau de chaleur de la ville, alimenté par un incinérateur de déchets. Et "de nombreux autres sites sont à l'étude", précise le directeur de la Recherche.

 

Clara Lorinquer, directrice de l'environnement et de la qualité d'Eurovia, fait valoir les qualités environnementales de cette innovation "en phase avec la loi de transition énergétique". Non seulement Power Road participe à la lutte contre le réchauffement climatique en contribuant à réduire les effets d'îlots de chaleur urbains en mais au-delà du produit, il s'agit d'un équipement durable, ajoute-t-elle. En effet, l'entreprise insiste sur le fait que les composants, en particulier les tubes qui constituent l'échangeur thermique, sont entièrement recyclables. "Nous voulons prolonger la durée de vie des routes", complète Clara Lorinquer. En régulant la température des routes, cela limite les risques de fissures. En évitant l'usage du sel pour déglacer les routes est aussi un bienfait pour l'écologie et la durabilité des chaussées.

 

Convaincre les maîtres d'ouvrage

 

Si Eurovia vante les nombreux atouts de cette innovation, la question du coût n'est pas mise en avant. "Chaque route est différente", insistent les dirigeants qui comptent toutefois ne pas faire de cette innovation "un produit de niche" et ainsi convaincre les maîtres d'ouvrage. Le Président d'Eurovia évoque un coût qui serait certes doublé au départ mais qui serait aussi vite rentabilisé. L'idée serait donc d'augmenter les dépenses d'investissement pour faire baisser les dépenses de fonctionnement. Eurovia met donc en valeur les qualités de robustesse de son innovation.

 

Enfin, interrogé sur les innovations de route du futur développées par Colas par exemple, le Président ne veut avoir une communication agressive et préfère mettre en avant les différences de ces technologies : "Power Road est une vraie route, nous n'ajoutons rien dessus. Le type d'énergie est également différent. Power Road produit de l'énergie thermique pour des usages divers et pouvant alimenter de gros bâtiments", argumente enfin le Président d'Eurovia.
actionclactionfp