Les grandes orientations du budget de l'Etat pour 2016 ont été dévoilées, ce mercredi 30 septembre, par Michel Sapin et Christian Eckert. En clair : les ministères de l'Ecologie et du Logement vont devoir se serrer la ceinture. Néanmoins, certains dispositifs (CITE et éco-PTZ) seront prolongés afin de soutenir la transition énergétique. Quid des mesures qui impacteront le secteur de la construction ? Détails.

Plus de 163 pages qui détaillent les grandes orientations du budget de l'Etat pour 2016. "La reprise des chantiers et de l'immobilier se diffuse en 2015 ", le ministre des Finances Michel Sapin s'est voulu rassurant lors de la présentation du budget 2016, ce mercredi 30 septembre, en présence de Christian Eckert, secrétaire d'Etat au Budget.

 

Au final, ce dernier budget du quinquennat Hollande en année pleine a été scruté par les professionnels du BTP. Ce projet de loi de Finances 2016, qui a ensuite été validé en Conseil des ministres, tient ses promesses en matière de déficit et de baisses d'impôts au prix de nouvelles économies, mais est sans effet spectaculaire sur la dette, s'accordent à dire les spécialistes.

 

En résumé : les ministères de l'Ecologie et du Logement vont devoir se serrer la ceinture. Néanmoins, certains dispositifs (CITE et éco-PTZ) seront prolongés afin de soutenir la transition énergétique.

 

En ce qui concerne le secteur du logement, de l'écologie, la fraude et les relations Etat/Collectivités, voici le détail des mesures fiscales prévues dans le Projet de loi de finances (PLF).

 

Découvrez dès la page 2, les principales mesures dans le BTP du PLF 2016
actionclactionfp