Selon l'Observatoire du Moral Immobilier par Logic-Immo.com, les Français sont optimistes en matière d'achat immobilier. 79% sont même convaincus que c'est le moment d'acquérir un bien. Deux raisons évoquées : les taux de crédit en baisse et les prix stables. Et l'élection présidentielle ne semble pas modifier la tendance. Explications.

Les acquéreurs sont optimistes. C'est en tout cas ce que relève l'observatoire du moral immobilier par Logic-Immo.com*. En 2017, "79% des acheteurs sont même convaincus que c'est le moment d'acquérir un bien immobilier. Pour rappel, ils étaient 50% en 2011", souligne l'étude.

 

Et l'élection présidentielle qui approche à grands pas ne semble pas non plus entraver leur état d'esprit. Les taux de crédit en baisse restent toujours la première motivation des acheteurs qui décident de se lancer dans un projet immobilier. "Ces derniers restent en effet l'oxygène du marché immobilier." 83% des interrogés décrètent même qu'ils les trouvent attractifs.

 

En résulte : une hausse des candidats à l'accession. 49% décident d'acheter un bien immobilier pour profiter des taux intéressants dans les mois à venir. Pour rappel : ils étaient 37% l'an passé.

 

Moment de grâce pour les acheteurs

 

Pourtant, acquéreurs et vendeurs prévoient, dans les mois à venir, une hausse des prix et des taux. "Les acquéreurs ont le sentiment de bénéficier d'un moment de grâce et sont plus pressés qu'ils ne l'étaient un an plus tôt", précise l'observatoire. Toutefois, "ils gardent un sentiment de contrôle et sont loin de l'état d'esprit des acheteurs dans les années 2010-2011", souligne Stéphanie Pécault, responsable des études chez Logic-Immo.com.

 

76% des acquéreurs immobiliers prévoient en effet une hausse des taux dans les six prochains mois.

 

Des acquéreurs non-impactés par l'élection présidentielle

 

Globalement, l'élection présidentielle a très peu d'impact sur le moral des acquéreurs immobiliers : "en 2017, ils ne sont que 14% à prévoir de retarder leur projet du fait de l'approche de l'élection."

 

D'ailleurs, beaucoup affirment qu'ils sont sceptiques sur les promesses des candidats et l'impact de la politique sur l'immobilier.

 

*L'observatoire du moral immobilier de janvier 2017 a été réalisé auprès de 1.780 personnes ayant un projet d'acquisition d'un logement d'ici un an. Les résultats ont été redressés à partir des données de cadrage Kantar TNS.
actionclactionfp